30 joints encore…(Carnet de Christian Gombo)

Pour manger et boire la fumée de mes joints que je fais expirer à coup de souffle, parce que c’est plus facile de manger et de boire la fumée de mes joints que de manger au moins cinq fruits et légumes par jour, par exemple. Et pourtant… Alors contre mauvaise fortune et cela va faire au total plus de 64 ans, je vais faire bon cœur parce que Lumumba ne peut quand même pas mourir pour rien, je vais faire semblant de croire que le pays prospère comme la poche de tous nos politiciens depuis 1960…

 

30 joints encore …

 

Parce que c’est un rituel. C’est mon rituel. Les hommes politiques ne nous prennent pas au sérieux. Les hommes de Dieu aussi. Ils n’ont que des paroles et des prophéties, ils n’ont que des discours et des sermons, ils n’ont que nos taxes, dîmes, offrandes et impôts, mais aussi plusieurs dotations diverses, alors que pour nous, tout est fumé. On ne mange que la fumée. On ne boit que la fumée. On ne pisse que la fumée. On ne chie que la fumée. 64 ans après l’indépendance, nous n’attendons plus la fin du monde, pas la venue du Christ et jamais notre développement en tant que peuple. Que voulons-nous ? Nous sommes tous de la fumée ! Milinga, milinga !

Lire aussi :  RDC : quand Alain Atundu tourne le dos à Kabila

 

30 joints encore …

 

Pour que je ne puisse pas oublier que certains territoires de mon pays sont encore occupés par le Rwanda. Nos frères congolais sous occupation sont-ils tous encore vivants ? Comment vivent-ils ? Que mangent-ils ? Que boivent-ils ? Des Rwandais ne prennent-ils pas possession de lieu pour faire des enfants pour un jour demander la souveraineté ? Des questions qui partent en fumée dans nos cœurs parce que pour nous, ce sera l’indépendance tcha tcha… qu’on va célébrer avec la rumba éternelle, oui on va célébrer l’indépendance à coup de reins aussi, car pour nous, cette date historique, c’est la bière, le vin, le champagne, le whisky pour les uns et pour nous autres comme toujours, ce sera : aguéné, bombé (pour réellement dormir debout), vin d’amour, kolo mboka, mutu rouge, mutu jaune, power bref toutes ces boissons innombrables et presque innommables qui permettent à notre conscience d’aller en fumée…

 

30 joints encore …

 

Il y aura toujours un foutu « 30 juin » dans le futur pour que la mémoire de Lumumba vienne nous hanter. Ce mec, c’était vraiment quelqu’un ! Et nous, en face de lui, nous sommes de la fumée. De la fumée et toujours de la fumée. J’ai voulu ajouter un joint de plus parce que 30 joints ne me suffisent plus pour le 30 juin, mais je me suis dit non. J’ai beau être un vide apparent, mais ma dignité, ce n’est pas de la fumée. Alors, je me suis battu avec moi-même pour ne pas dépasser 30 joints. Car ce serait déshonorer mon combat. Ce serait salir ma lutte. Oui, je veux être au moins digne de quelque chose.

Lire aussi :  Football/Fatshi cup : la RDC relancée

 

En cela au moins, je crois que je peux tenir parole. Vous l’aurez donc compris, hier, je n’ai eu que 30 joints pour une âme qui a 64 ans, c’est une goutte d’eau dans l’océan de l’existence. J’espère qu’en 2025, je tiendrai encore parole et que le Christ ne reviendra pas. S’il revient maintenant, ce sera chaud pour tous les Congolais, car qui irait au paradis ?

 

Avec tout ce qu’on a et être toujours pauvre 64 ans après, ce n’est même plus une malédiction. C’est… c’est une… c’est une… (pardon, vous-même, trouvez le mot). C’est pour cela que je ne vais plus à l’église. Il ne faut pas blaguer avec Dieu. Mes joints me mentent rarement et c’est cela que ça me dit souvent. Moi, au moins en enfer, j’aurais toujours du feu pour mes joints.

 

Christian Gombo, Ecrivain

Les plus lus

J.O Paris 2024… (Carnet de Christian Gombo)

Six athlètes congolais, qui sont obligés de vivre l'article 15, l'article qui fait vivre toute une République, l'article que nous avons hérité de papa...

Congo : taux d’analphabétisme élevé chez les demandeurs d’emplois au CHU de Brazzaville

Une enquête de l’Inspection générale de la santé de la République du Congo menée de décembre 2020 à février 2021, en marge des recrutements...

RDC/Exetat 2024 : résultats attendus cette semaine

En RDC, la publication de résultats des Examens d'État édition 2024 doit débuter à partir du 24 juillet, selon l'inspecteur général de l'Education nationale...

RDC : des images choquantes qui lèvent le voile sur les conditions de détention à la prison...

Surpeuplement, maladies, pas d’eau potable… Des images diffusées sur les réseaux sociaux par le journaliste Stanis Bujakera, directeur de publication du site d’information congolais...

En RDC, Félix Tshisekedi appelle le gouvernement Suminwa à l’efficacité

En lançant le séminaire de trois jours du gouvernement dimanche 21 juillet, le président Félix Tshisekedi appelle l’équipe de Judith Tuluka à répondre aux...

Sur le même thème

J.O Paris 2024… (Carnet de Christian Gombo)

Six athlètes congolais, qui sont obligés de vivre l'article 15, l'article qui fait vivre toute une République, l'article que nous avons hérité de papa...

Je m’appelle « Hybris » (Carnet de Christian Gombo)

Parce que je ne vois pas l’humain en enfer. C’est trop inhumain. Et … et Dieu est Amour n’est-ce pas ? Certains diront, oui...

Musique : «Lela», le ras-le-bol de RJ Kaniera sur la situation sécuritaire dans l’est de la...

Chanteur et auteur-compositeur, RJ Kaniera dénonce la situation sécuritaire dans l’est de la RDC, théâtre de combats entre l’armée congolaise et les rebelles du...

RDC: Koffi Olomide, une convocation qui fait réagir

Le célèbre artiste musicien congolais, Koffi Olomide, devait répondre à une invitation du parquet près la Cour de cassation, mais il se fait représenter...

En Afrique du Sud, l’épopée des chemises bariolées de Mandela

La légende des chemises colorées de Nelson Mandela, qui avait passé trop d'années en prison pour supporter les costumes et cherchait un vestiaire plus...