Régimes militaires sahéliens : Bassirou Diomaye Faye veut l’apaisement

Désigné facilitateur par les chefs d’Etat de la Cédéao pour discuter les Etats de l’Alliance du Sahel, le Sénégalais Bassirou Diomaye Faye affirme la nécessité de l’apaisement et du dialogue avec le Niger, le Mali et le Burkina.

 

Les dirigeants de la Cedeao réunis dimanche en sommet à Abuja ont constaté le « manque de progrès dans les interactions avec les autorités du Burkina Faso, du Mali et du Niger », trois États dont les militaires ont pris la tête par la force entre 2020 et 2023 et qui ont annoncé en janvier quitter l’organisation aux 15 États membres.

 

Les régimes militaires accusent la Cédéao d’être manipulée par la France et de ne pas soutenir leur pays contre le djihadisme en expansion. Les efforts de rapprochement de la Cedeao sont restés vains jusqu’alors. Les chefs d’Etat burkinabè, malien et nigérien ont dit le départ de leur pays « irrévocable » et annoncé l’institution d’une confédération, lors de leur propre sommet samedi à Niamey.

Lire aussi :  Après le retrait du Mali, Burkina et du Niger, quelles conséquences pour la Cédéao ?

 

Le sommet de la Cedeao a désigné le président sénégalais « facilitateur » des discussions avec les trois pays, « en collaboration » avec son homologue togolais Faure Gnassingbé.

 

« Nous ne pouvons pas rester les bras croisés », a jugé le chef de l’Etat sénégalais dans une vidéo postée lundi sur les réseaux sociaux après son retour à Dakar. La Cedeao « a décidé de travailler à l’apaisement », a-t-il expliqué.

 

« Notre responsabilité, c’est de travailler à rapprocher les positions, à les réconcilier, à faire en sorte qu’il puisse y avoir une plage de dialogue ». Il a souligné que les trois pays restaient sur le papier membres de la Cedeao. L’article 91 du traité de la Cedeao stipule que les membres restent tenus par leurs obligations pendant une période d’un an après avoir notifié leur retrait.

Lire aussi :  Coup d'État au Niger : la Cédéao, la carte diplomatique et le langage de la force 

 

« J’espère que d’ici la fin du délai de préavis, il y aura assez de discussions qui permettront de réconcilier les positions et de travailler à renforcer l’organisation afin qu’elle prenne mieux en charge les défis communs », a dit M. Faye.

 

Le sommet de la Cedeao a ordonné la préparation d’un « plan d’urgence prospectif » pour « faire face à toutes les éventualités » dans les relations avec les trois pays sahéliens.

 

AFP/Sahutiafrica

 

Les plus lus

J.O Paris 2024… (Carnet de Christian Gombo)

Six athlètes congolais, qui sont obligés de vivre l'article 15, l'article qui fait vivre toute une République, l'article que nous avons hérité de papa...

Congo : taux d’analphabétisme élevé chez les demandeurs d’emplois au CHU de Brazzaville

Une enquête de l’Inspection générale de la santé de la République du Congo menée de décembre 2020 à février 2021, en marge des recrutements...

RDC/Exetat 2024 : résultats attendus cette semaine

En RDC, la publication de résultats des Examens d'État édition 2024 doit débuter à partir du 24 juillet, selon l'inspecteur général de l'Education nationale...

RDC : des images choquantes qui lèvent le voile sur les conditions de détention à la prison...

Surpeuplement, maladies, pas d’eau potable… Des images diffusées sur les réseaux sociaux par le journaliste Stanis Bujakera, directeur de publication du site d’information congolais...

En RDC, Félix Tshisekedi appelle le gouvernement Suminwa à l’efficacité

En lançant le séminaire de trois jours du gouvernement dimanche 21 juillet, le président Félix Tshisekedi appelle l’équipe de Judith Tuluka à répondre aux...

Sur le même thème

Ouganda : la police encercle le siège du parti de Bobi Wine

A la veille d’une journée de manifestation contre la corruption prévue ce mardi 23 juillet, Bobi Wine, figure voyante de l’opposition en Ouganda, a...

En RDC, Félix Tshisekedi appelle le gouvernement Suminwa à l’efficacité

En lançant le séminaire de trois jours du gouvernement dimanche 21 juillet, le président Félix Tshisekedi appelle l’équipe de Judith Tuluka à répondre aux...

Kenya : William Ruto est-il dans une impasse politique ? 

Face à l'impasse politique, le président William Ruto veut arrêter les manifestations contre le gouvernement.   Il promet que ces activités doivent s'arrêter. Pour lui, les...

Présidentielle en Tunisie : Kaïs Saïed veut rempiler

En Tunisie, le président Kaïs Saïed entend briguer un second mandat lors de la présidentielle prévue en octobre prochain.   Dans une vidéo publiée sur la...

Guerre au Soudan : les Emirats Arabes Unis apportent son soutien pour mettre fin à la...

Cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, président des Emirats Arabes Unis, veut apporter son soutien au Soudan pour mettre à la crise dans le...