Affaire Chebeya: Quels rôles ont joué les policiers qui témoignent? 

Lire aussi

Kenya: Hausse du nombre d’éléphants grâce à la lutte contre le braconnage

Le braconnage des éléphants est en baisse au Kenya. En 2020, 11 éléphants ont été tués par les braconniers...

Tchad: «Pour nous, le système Déby prend fin ce soir» (Succès Masra)

Idriss Déby doit partir. C'est en fait la motivation des actions que mène l'opposition tchadienne. Elle a appelé au...

Bénin: Patrice Talon s’est-il renié?

En 2016, alors qu’il venait d’être élu président du Bénin, Patrice Talon s’était engagé à ne faire qu’un seul...

Hergil Ilunga wa Ilunga, Adjudant du bataillon Simba, chauffeur du colonel Daniel Mukalay et commandant de sa sécurité, et Alain Longwe Kayeye (Brigadier en chef dans le bataillon Simba et chauffeur du commandant Bataillon) se sont confiés à SahutiAfrica sur le rôle qu’ils ont joué, chacun, le jour de l’assassinat de Floribert Chebeya (directeur exécutif de l’ONG La Voix des sans Voix) et son chauffeur Fidèle Bazana le 1er juin 2010. 

«J’étais dans la Jeep Defender de fonction du colonel Daniel Mukalay à l’Inspection générale de la Police. Le 1er juin, jour de l’assassinat de Chebeya, je ne devais pas être de service. On m’a appelé le matin pour m’informer qu’il y avait une mission, une opération, sans me donner plus de détails. Après plusieurs heures d’attentes, je vois une voiture Mazda entrer dans l’enclos de l’Inspection de la Police avec deux personnes à bord. L’une d’elles est descendue et l’autre est restée dedans. Autour de 19h, nous étions 7, on m’a demandé de démarrer la Defender où j’étais en stand-by. Christian Ngoy a donné l’ordre de prendre le chauffeur de la Mazda grise. On l’a étouffé dans ma voiture. J’ai vu des éléments mettre des menottes au monsieur qui était resté dans la Mazda et le faire monter à l’arrière de la Jeep où j’étais et ont commencé à l’étouffer », raconte Hergil Ilunga wa Ilunga, Adjudant du bataillon Simba. C’est donc dans ces conditions qu’était tué Fidèle Bazana qui accompagnait Floribert Chebeya.

Quelques instants après, Floribert Chebeya est conduit dans une autre Jeep Defender qui se trouvait à l’Inspection de la Police. Il sera aussi étouffé avec des sachets comme l’a été quelques instants avant Fidèle Bazana.

Après, de l’argent a été donné à Alain Longwa Kayeye pour aller acheter du carburant avec la Mazda et aller attendre à Mitendi, non loin du cimetière de Mbenseke, en périphérie de Kinshasa. 

Floribert Chebeya sera retrouvé asphyxié dans sa voiture, avec des préservatifs et des faux ongles éparpillés sur le sol. Le corps de son assistant Fidèle Bazana, n’a jamais été retrouvé.

Selon le récit de Hergil Ilunga wa Ilunga et Alain Longwe Kayeye, tous deux membres du bataillon Simba, leur rôle aurait été de conduire les voitures. Difficile de vérifier cette affirmation pour l’instant. Hergil Ilunga affirme avoir conduit la jeep avec le corps sans vie de Fidèle Bazana «jusque dans la concession privée du colonel Djadjidja. Un PM (Police Militaire) avait déjà préparé un trou où le corps de Bazana a été enterré. Ils ont sorti le corps de Chebeya de l’une des voitures, il était déjà mort à ce moment-là. Lorsqu’ils l’ont sorti, sa tête était enveloppée de sachets, scotchés. Ils les ont enlevés un à un, jusqu’au dernier. On l’a placé dans la Mazda et abandonné», raconte Hergil Ilunga.

Contacté par RFI, le colonel Djadjidja, général aujourd’hui, réfute toutes ces accusations.

Alimasi Kambale

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -

Latest News

Kenya: Hausse du nombre d’éléphants grâce à la lutte contre le braconnage

Le braconnage des éléphants est en baisse au Kenya. En 2020, 11 éléphants ont été tués par les braconniers...
- Advertisement -

Autres articles

- Advertisement -