Affaire Minembwe: Félix Tshisekedi sursoit le décret créant cette commune

La position du président congolais Félix Tshisekedi était attendue sur le dossier de Minembwe. «J’ai compris qu’il s’agissait d’un territoire dont les limitations sont contestées dans un contexte de conflit latent. Je ne peux pas laisser un peuple en danger. J’ai décidé purement et simplement d’annuler ce qui a été fait jusqu’ici», a déclaré Félix Tshisekedi à Goma, jeudi 8 octobre lors de son séjour.

Le lundi 28 septembre dernier, le ministre provinciale de l’intérieur de la province du Sud-Kivu avait installé le bourgmestre de la commune de Minembwe, en territoire de Fizi. Une procédure faite sur instruction du ministre de la décentralisation et réformes institutionnelles. La décision a été critiquée et suscité des tensions.

«J’ai compris qu’il s’agissait d’un procès verbal d’un bourgmestre que l’on installait de manière officielle dans ses fonctions, sur un territoire dont les limites sont contestées et surtout dans un contexte de conflit latent», a indiqué le président Tshisekedi lors d’un point de presse.

Lire aussi :  RDC : Vidiye Tshimanga acquitté

Le Chef de l’état ne compte pas en rester à l’annulation de tout ce qui a été fait sur Minembwe. Il a promis de mettre en place une commission “composée uniquement des scientifiques. Et de préférence des scientifiques qui ne sont pas originaire de la région; c’est-à-dire, ni du Nord-Kivu, ni du Sud-Kivu, ni de l’Ituri. Rien du tout. C’est des gens qui viendront d’ailleurs et vont avoir pour mission de retracer les limites. Il faut qu’on aille dans un processus de délimitation des frontières, villages, groupements, communes rurales, ensuite nous pourrions, en ce moment là décider ensemble…. Mais toujours en connexion avec les autochtones, les peuples qui vivent toujours là depuis longtemps”, a précise Félix Tshisekedi.

Lire aussi :  Agression de la RDC par le Rwanda: «...la situation n’en restera pas là» (Félix Tshisekedi)

L’installation du bourgmestre de la commune rurale de Minebwe a été décriée par une frange des congolais. Autour de la situation de Minebwe, des informations diverses sont diffusées. Certaines informations “ressemblent vraiment à de la manipulation plus qu’à autre chose”. Félix Tshisekedi a mis en garde toutes personnes, influenceurs ou leader d’opinion qui font circuler des fausses informations. «Je lance vraiment un appel patriotique aux uns et aux autres au calme. Il n’est pas pour le moment question de s’affoler», a insisté le Chef de l’état congolais.

Alimasi Kambale

Les plus lus

La Russie envoie des instructeurs militaires et un système de défense aérienne au Niger

Après avoir tourné le dos à Paris et à Washington, Niamey mise sur sa coopération avec Moscou qui l’a envoyé des instructeurs militaires et...

RDC : «Semaine de la science et des technologies», pour la promotion de la culture scientifique...

Discours, conférences, expositions... La 11ᵉ édition de la Semaine de la science et des technologies s'est clôturée mercredi 10 avril, à Kinshasa, capitale congolaise.   Il...

RDC/Linafoot : «…même dans la difficulté, nous arrivons à faire la différence» (Lamine N’Diaye)

Après la victoire du TP Mazembe face au FC Les Aigles mercredi 10 avril (0-3), Lamine N'Diaye, entraîneur de Mazembe, a salué la performance...

En Afrique, près de 55 millions de personnes en insécurité alimentaire

Près de 55 millions de personnes souffrent de la faim en Afrique de l'ouest et centrale, ont annoncé les agences humanitaires de l'ONU ce...

Volcan Nyiragongo: Goma ville résiliente se relèvera de cette éruption comme en 2002

« Goma, chef-lieu, capitale du Nord-Kivu, est pour l’est du Congo un gift », annonce d’entrée Yekima de BelArt, artiste musicien congolais, dans son...

Sur le même thème

Est de la RDC : les Wazalendo interdits de circuler avec les armes à Goma

Les groupes d'autodéfense Wazalendo sont interdits de circuler avec les armes à Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu, a décidé le comité provincial de sécurité...

En Afrique, près de 55 millions de personnes en insécurité alimentaire

Près de 55 millions de personnes souffrent de la faim en Afrique de l'ouest et centrale, ont annoncé les agences humanitaires de l'ONU ce...

Libye : panique à Tripoli sur fond d’affrontements entre groupes armés

Tension à Tripoli, capitale libyenne, où les affrontements ont éclaté les groupes armés, semant la panique parmi les habitants qui célébraient la fin du...

La Russie envoie des instructeurs militaires et un système de défense aérienne au Niger

Après avoir tourné le dos à Paris et à Washington, Niamey mise sur sa coopération avec Moscou qui l’a envoyé des instructeurs militaires et...

RDC : à Goma, la recrudescence de l’insécurité inquiète

Jeudi 11 avril, au moins deux civils ont été tués par d’hommes armés assimilés aux Wazalendo à Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu, Est de...