Antonio Guterres alerte sur les conséquences dévastatrices de la crise au Soudan

Alors que les armes continuent de résonner au Soudan, Antonio Guterres, secrétaire général des Nations unies, a, lors d’une réunion du Conseil de sécurité, interpellé sur les conséquences dévastatrices de ce conflit.

 

Il dit être préoccupé face aux appels à armer les civils et souligne le risque croissant d’une instabilité régionale majeure allant du Sahel à la Corne de l’Afrique et à la mer Rouge.

 

Les groupes armés se sont engagés dans des affrontements au Darfour et dans le Kordofan du Sud, alimentant ainsi les tensions et la violence intercommunautaire. « Tous ces développements dangereux alimentent le feu pour une fragmentation encore plus grave du pays, un approfondissement des tensions intra et intercommunautaires et une recrudescence de la violence ethnique », a-t-il déclaré.

Lire aussi :  Soudan : nouveaux combats à Khartoum et au Darfour

 

Selon M. Guterres, il est temps de faire taire les armes et d’augmenter le volume pour la paix. Le Secrétaire général a appelé à un cessez-le-feu immédiat et à un renforcement des efforts pour parvenir à la paix.

 

Il évoque l’ampleur colossale de la crise humanitaire au Soudan, avec environ 25 millions de personnes ayant un besoin vital d’aide. Le pays fait face à la plus grande crise de déplacement interne au monde, avec 6,3 millions de personnes cherchant refuge à l’intérieur du pays et 1,7 million ayant fui vers les pays voisins.

 

Les Nations unies et les organisations humanitaires semblent tout donner pour répondre à cette crise humanitaire sans précédent, selon les mots de Antonio Guerres, mais se heurtent à des défis majeurs pour atteindre les millions de personnes dans le besoin. Il insiste sur l’urgence d’une action collective pour mettre fin à la souffrance des populations vulnérables au Soudan.

Lire aussi :  Guerre au Soudan : le chef de l'armée se rend à l'Assemblée générale de l'ONU

 

Au Soudan, le conflit entre l’armée et les Forces paramilitaires de soutien rapide a éclaté en avril 2023. Jusque-là, les négociations piétinent, mais les combats des milliers de morts, selon des ONG.

 

Ben Tshokuta

Les plus lus

RDC : «…le pouvoir ne veut pas que la critique soit sur la place publique» (Bienvenu Matumo)

Bienvenu Matumo, figure du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), accuse le régime du président Tshisekedi de réduire au silence toutes les voix...

En RDC, qu’en est-il du seuil de représentativité féminine dans le gouvernement Suminwa ?

Dévoilé plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le gouvernement de Judith Suminwa Tuluka, Première ministre, comprend 54...

RDC/Linafoot : Mazembe sacré champion

Grâce à sa victoire à domicile face au FC les Aigles du Congo ce mercredi (3-1), le TP Mazembe remporte le championnat congolais pour...

RDC/Élim-Mondial 2026 : début de stage des Léopards à Rabat

Ce mercredi 29 mai, les Léopards de la RDC entament leur stage à Rabat au Maroc pour les préparatifs de la 3ᵉ et 4e  des...

La RDC se réveille avec le nouveau gouvernement

Plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le nouveau gouvernement a été dévoilé ce mercredi 29 mai.   Enfin, l’équipe...

Sur le même thème

Burkina Faso : enlèvement du lieutenant-colonel Zoungrana poursuivi pour «tentative de déstabilisation»

Au Burkina Faso, le lieutenant-colonel burkinabè Emmanuel Zoungrana, poursuivi pour des faits présumés de « tentative de déstabilisation » et remis en liberté provisoire mardi, a...

Sénégal : le président Bassirou Diomaye Faye attendu au Mali et au Burkina Faso

Le président Bassirou Diomaye Faye doit se rendre au Mali au Burkina Faso pour une visite officielle ce jeudi 30 mai, selon la présidence...

La RDC se réveille avec le nouveau gouvernement

Plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le nouveau gouvernement a été dévoilé ce mercredi 29 mai.   Enfin, l’équipe...

RDC : «…le pouvoir ne veut pas que la critique soit sur la place publique» (Bienvenu Matumo)

Bienvenu Matumo, figure du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), accuse le régime du président Tshisekedi de réduire au silence toutes les voix...

Libye : Mohamed Oun reprend ses travaux après deux mois de suspension

Suspendu temporairement, Mohamed Oun, ministre du Pétrole et du Gaz du gouvernement d'unité nationale de Tripoli, a repris ses fonctions après deux mois de...