Attaque contre un camp de déplacés à Mugunga : la RDC pleure ses morts

En RDC, les funérailles des victimes des bombardements d’un camp de déplacés à Mugunga ont eu lieu au stade de l’Unité de Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu, ce mercredi 15 mai.

 

A Goma, c’est un jour de deuil. Au stade de l’Unité, la sécurité est renforcée. Des catafalques décorés en blanc au nombre des personnes tuées sont érigées. Des familles de victimes sont en pleurs, dans des images qui circulent sur les réseaux sociaux. Certains paraissent même inconsolables. La délégation du gouvernement est présente.

 

Sur place, des messages de dénonciation des massacres des déplacés sont inscrits dans des banderoles, pancartes et calicots brandis par des organisations de la société civile et des mouvements citoyens. Ils réclament justice face aux crimes perpétrés contre les déplacés. En fait, les autorités ont attribué les bombardements meurtriers contre ce camp aux rebelles du M23 et à l’armée rwandaise.

Lire aussi :  Est de la RDC : Joao Lourenço pour un dialogue direct entre Tshisekedi et Kagame

 

Après la cérémonie des hommages, les victimes doivent être conduits à Kibati, où un mémorial est construit, pour être inhumés. D’après Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement congolais, le Rwanda tue au Congo. La veille, la délégation du gouvernement est arrivée à Goma pour les funérailles.

 

« Ce que nous nous voulons, c’est de montrer que nous sommes tous unis derrière le président de la République et cet événement, nous voulons que ça nous rappelle la nécessité d’être unis face de l’agression, la nécessité d’être unis pour nous battre et protéger chaque centimètre de notre territoire national », a déclaré Patrick Muyaya.

Lire aussi :  RDC-Rwanda : «…la feuille de route de Luanda est une étape dans la bonne direction» (Paul Kagame)

 

Le vendredi 3 mai, un camp de déplacés à Mugunga, situé dans la périphérie de Goma, avait été ciblé par des bombes qui provenaient de la ligne de front entre l’armée et les rebelles du M23. Bilan ? Près de trente-cinq morts, dont des enfants et des femmes, et trente-sept blessés, selon les autorités. Ce qui a suscité une indignation internationale. Cette attaque a été condamnée par des organisations régionales et sous-régionales, mais aussi par Washington et Paris.

 

Les Etats-Unis ont accusé le Rwanda d’être à l’origine de ces bombardements meurtriers. Ce que Kigali a rejeté. Yolande Makolo, porte-parole du gouvernement rwandais, avait, dans un post sur le réseau social X, qualifié ces accusations « de ridicules et d’absurdes ».

 

La Rédaction

 

Les plus lus

En RDC, le flou autour de la démission d’une ministre

Stéphanie Mbombo Muamba, ministre congolaise déléguée près le ministre de l’Environnement, a annoncé sa démission mardi 18 juin dans la soirée.   Pourquoi a-t-elle démissionné ? C’est...

Somalie : le gouvernement veut ralentir le retrait des casques bleus africains

Le gouvernement somalien veut ralentir le retrait des casques bleus africains dans ce pays et met en garde contre un potentiel vide en matière...

DRC Mining Week 2024 : le groupe MKB signe sa première participation

A la DRC Mining Week 2024, le groupe MKB Sarl, spécialisé notamment dans l’agropastoral, agro-industriel ainsi que dans le commerce général, a signé sa...

Des centaines d’Egyptiens meurent pendant le pèlerinage du hadj à la Mecque

Au moins 530 Égyptiens ont péri durant le pèlerinage du hadj et trente-et-un autres portés disparus, en raison de la chaleur extrême qui s'abat...

…la marmite des esclaves…(Carnet de Christian Gombo)

…pour mieux voir Moanda, cette ville-fleuve, ville-océan, oui Moanda, ville-poisson, ville-crabe, ville-crevette, ô Moanda ville-pétrole, ville-plage, ville-sable, sable mouvant, sable riant, sable coulant, sable...

Sur le même thème

Au Malawi, Lazarus Chakwera nomme un nouveau vice-président

Au Malawi, le président Lazarus Chakwera a nommé Michael Usi comme vice-président après la mort de son prédécesseur dans un accident d'avion, a annoncé...

Kenya : un mort dans une manifestation contre les nouvelles taxes

Jeudi 20 juin, un manifestant a été tué lors d’une manifestation contre le projet de budget du gouvernement prévoyant d’instaurer de nouvelles taxes, selon...

Burkina Faso : «…On ne recule pas, on n’abandonne pas» (Ibrahim Traoré)

Au Burkina Faso, le capitaine Ibrahim Traoré, chef de la transition, se montre rassurant deux après que l’armée a démenti toute « mutinerie » dans des...

Burkina Faso : conseil des ministres à Ouagadougou en présence du capitaine Traoré

Ce jeudi 20 juin, le capitaine Ibrahim Traoré, chef de la transition, a présidé un conseil des ministres à Ouagadougou, selon la présidence, deux...

Sénégal-France : Bassirou Diomaye et Emmanuel Macron, un déjeuner pour faire connaissance

En séjour à Paris où il participe au Forum mondial pour la souveraineté et l’innovation vaccinales ce jeudi 20 juin, le président Bassirou Diomaye...