Au Niger, l’abrogation d’une loi entraîne un flux migratoire vers l’Algérie et la Libye

Depuis l’abrogation par les militaires au pouvoir au Niger d’une loi criminalisant le trafic illicite de migrants, les flux migratoires vers la Libye et l’Algérie ont significativement augmenté, selon un rapport de l’Organisation internationale des migrations (OIM).

 

Ce document indique que les flux migratoires ont progressé de manière générale depuis décembre 2023. Dans le nord du Niger, passage des migrants subsahariens en route vers la Libye, l’Algérie ou l’Europe, les flux transfrontaliers ont augmenté de 50% et les flux sortants depuis le Niger de 69%.

 

Les principaux groupes observés sont les Nigériens, les Nigérians, les Tchadiens et les Maliens. Les Nigériens pratiquent une migration dite « circulaire » entre le Niger et les pays du Maghreb à la recherche d’opportunités économiques, tandis que d’autres nationalités se dirigent vers les frontières de l’Europe.

Lire aussi :  Le Niger obtient un prêt de 278,5 millions Usd du FMI pour relancer son économie

 

La loi de 2015 avait fait du Niger un partenaire clé de la politique migratoire de l’Union européenne, mais suite au coup d’État ayant renversé le président élu en juillet dernier, l’UE a suspendu sa coopération avec le pays.

 

Le transport de migrants est un pilier de l’économie du nord du Niger depuis des décennies, une région devenue un couloir de trafics transsahariens. L’abrogation de la loi a été justifiée par les militaires au pouvoir comme étant contraire aux intérêts du Niger et de ses citoyens, suscitant un accueil favorable de la part des habitants de la région.

 

Ben Tshokuta

Les plus lus

La Russie envoie des instructeurs militaires et un système de défense aérienne au Niger

Après avoir tourné le dos à Paris et à Washington, Niamey mise sur sa coopération avec Moscou qui l’a envoyé des instructeurs militaires et...

RDC : «Semaine de la science et des technologies», pour la promotion de la culture scientifique...

Discours, conférences, expositions... La 11ᵉ édition de la Semaine de la science et des technologies s'est clôturée mercredi 10 avril, à Kinshasa, capitale congolaise.   Il...

RDC/Linafoot : «…même dans la difficulté, nous arrivons à faire la différence» (Lamine N’Diaye)

Après la victoire du TP Mazembe face au FC Les Aigles mercredi 10 avril (0-3), Lamine N'Diaye, entraîneur de Mazembe, a salué la performance...

En Afrique, près de 55 millions de personnes en insécurité alimentaire

Près de 55 millions de personnes souffrent de la faim en Afrique de l'ouest et centrale, ont annoncé les agences humanitaires de l'ONU ce...

Volcan Nyiragongo: Goma ville résiliente se relèvera de cette éruption comme en 2002

« Goma, chef-lieu, capitale du Nord-Kivu, est pour l’est du Congo un gift », annonce d’entrée Yekima de BelArt, artiste musicien congolais, dans son...

Sur le même thème

RDC : clôture du Ramadan dans une bonne ambiance à Kinshasa

« Takbir Allahou Akbar ! Takbir Allahou Akbar ! (Dieu est grand ! Dieu est grand en français) », lancent des fidèles musulmans, qui ont...

Au Tchad, près de 3,4 millions de personnes sous menace d’insécurité alimentaire

Plus de 3,4 millions de personnes ont un besoin « urgent » d'une réponse humanitaire au Tchad, selon Action contre la faim (ACF), conséquence de l'afflux...

Rwanda : 30 ans après le génocide, des victimes de viols commencent à trouver la paix

Chaque année, quand venaient le mois d'avril et les commémorations du génocide des Tutsi, Agatha* éteignait la radio et se murait dans le silence,...

RDC : à Kinshasa, les musulmans se préparent pour la rupture du Ramadan

« On prépare la fête avec une collection de nouveaux vêtements pour être élégant. C'est pour cela que je me suis déjà acheté une tunique...

Au Kenya, les médecins durcissent leur mouvement de grève

Ce mardi, plusieurs centaines de médecins hospitaliers ont manifesté à Nairobi, capitale du Kenya, pour exiger des revalorisations salariales et de meilleures conditions de...