Au Niger, un mouvement rebelle revendique l’attaque du pipeline

Le Front patriotique pour la libération (FPL), rébellion contre la junte militaire, a, dans un communiqué publié lundi 17 juin, revendiqué l’attaque d’une partie d’un pipeline transportant du pétrole brut vers le Bénin.

 

« Dans la nuit du 16 juin, le Front patriotique de libération a mis sa menace à exécution en désactivant une section importante du pipeline, en guise de premier avertissement à la junte à Niamey », rapporte le communiqué de mouvement rebelle, qui pour la libération du dirigeant démocratiquement élu au Niger.

 

En fait, ce pipeline est géré par Wapco et China National Petroleum Corporation, deux sociétés chinoises. Mahamoud Sallah, leader de ce mouvement rebelle, demande à ces entreprises de cesser de financer le régime militaire du Niger.

 

Pour lui, ces sociétés doivent annuler le prêt de 400 millions Usd promis aux autorités nigériennes. « A défaut, toutes les installations pétrolières seront paralysées lors des prochaines opérations », a déclaré M. Sallah.

 

Pourtant, ce pipeline long de 2000 km (1240 milles) est vital pour les économies du Niger et du Bénin. Mais, ce dossier est au cœur de la brouille entre Niamey et Cotonou. Le 12 juin, six soldats nigériens assurant la sécurité ont été tués lors de la première attaque contre le pipeline par des « bandits armés » dans le sud, selon l’armée nigérienne.

 

Depuis le coup d’État, les relations entre le Bénin et le Niger se sont dégradées. Niamey refuse toujours de rouvrir sa frontière, alors que le président Patrice Talon a fait de la réouverture de la frontière une condition pour le chargement du pétrole Seme-Kpodji.

 

Les deux Etats s’accusent mutuellement ces dernières semaines. Niamey refuse toujours de rouvrir sa frontière avec son voisin qu’il accuse d’avoir « violé les accords » en empêchant ses responsables d’accéder au chargement de brut au port. Pour le Niger, cela doit s’effectuer en présence des responsables béninois, nigériens et chinois.

 

Le Bénin a condamné trois ressortissants à dix-huit mois de prison avec sursis pour s’être illégalement sur le site en utilisant de faux badges Wapco. De son côté, le Niger accuse Cotonou d’héberger des « bases françaises » dans le nord du pays, dans le but « d’entraîner des terroristes ». Des accusations que les autorités béninoises rejettent.

 

Trésor Mutombo

Les plus lus

J.O Paris 2024… (Carnet de Christian Gombo)

Six athlètes congolais, qui sont obligés de vivre l'article 15, l'article qui fait vivre toute une République, l'article que nous avons hérité de papa...

Congo : taux d’analphabétisme élevé chez les demandeurs d’emplois au CHU de Brazzaville

Une enquête de l’Inspection générale de la santé de la République du Congo menée de décembre 2020 à février 2021, en marge des recrutements...

RDC/Exetat 2024 : résultats attendus cette semaine

En RDC, la publication de résultats des Examens d'État édition 2024 doit débuter à partir du 24 juillet, selon l'inspecteur général de l'Education nationale...

RDC : des images choquantes qui lèvent le voile sur les conditions de détention à la prison...

Surpeuplement, maladies, pas d’eau potable… Des images diffusées sur les réseaux sociaux par le journaliste Stanis Bujakera, directeur de publication du site d’information congolais...

En RDC, Félix Tshisekedi appelle le gouvernement Suminwa à l’efficacité

En lançant le séminaire de trois jours du gouvernement dimanche 21 juillet, le président Félix Tshisekedi appelle l’équipe de Judith Tuluka à répondre aux...

Sur le même thème

En Somalie, les combattants shebab essuient des pertes lourdes à Jubbaland

Alors qu’ils tentaient de prendre le contrôle des bases militaires à Kismayo, ville portuaire située dans l’Etat du Jibbland, Sud de la Somalie, les...

En RCA, l’ONU appelle les autorités à garantir le respect des droits humains dans les prisons

Jeudi 18 juillet, l'Organisation des Nations unies a appelé les autorités à mettre en place des mesures urgentes pour garantir le respect des droits...

RDC/Ituri : quatre civils échappent entre les mains des ADF à Mambasa

Kidnappés, quatre civils ont réussi à s’échapper de mains des combattants présumés des rebelles ADF, affiliés à l’Etat islamique (EI), dans le territoire de...

Est de la RDC : Washington prolonge de la trêve humanitaire de 15 jours

Mercredi 17 juillet, la Maison-Blanche a prolongé de quinze jours la trêve humanitaire dans l'Est de la RDC dans le cadre des efforts visant...

Niger : au moins sept morts dans une attaque d’hommes armés

Des hommes armés ont tué près de sept civils dans la région de Tillabéri, située dans la zone dite de trois frontières entre le...