Au Nigeria, l’explosion d’une mine fait 20 morts

Au moins vingt personnes ont été tuées lorsque le véhicule qui les transportait après les funérailles des victimes d’une précédente attaque djihadiste a heurté une mine dans le nord-est du Nigeria, ont déclaré mercredi à l’AFP des miliciens progouvernementaux et des habitants de la région.

Les attaques de militants en guerre depuis 14 ans se sont atténuées dans cette partie du pays et ceux-ci ne contrôlent plus de vastes pans du territoire mais ils continuent d’attaquer les zones rurales, des bases militaires et de tendre des embuscades aux convois.

Des combattants affiliés au groupe Etat islamique en Afrique de l’Ouest (ISWAP) ont tué lundi soir au moins 17 personnes dans une attaque contre une localité agricole de l’État de Yobe, à la suite de leur refus de payer une taxe sur le bétail imposée par les jihadistes, selon des sources locales.

Mardi soir, les habitants de ce village et des environs leur ont organisé des funérailles à Kayayya, dans le district de Geidam, selon ces sources.

Lire aussi :  Somalie : les combattants shebab tuent au moins dix civils à Mogadiscio

Un groupe de 22 hommes du village voisin de Karabiri rentraient chez eux à bord d’un pousse-pousse motorisé lorsque celui-ci a heurté une mine apparemment posée par des djihadistes: 20 d’entre eux ont alors péri et les deux autres ont été grièvement blessés, a affirmé Gremah Bukar, un membre d’une milice qui assiste l’armée.

« On craignait que les terroristes ne reviennent et ne perturbent les funérailles mais les gens ont insisté pour enterrer les morts », a-t-il raconté.

Les deux blessés ont été emmenés à l’hôpital général de Geidam, à 30 km de là, a dit Abubakar Adamu, un autre milicien qui a fourni le même bilan des victimes, tout comme Ari Sanda, un habitant de Geidam.

L’Etat de Yobe, voisin immédiat de celui de Borno, a comme ce dernier subi le plus gros des violences jihadistes, notamment des raids meurtriers contre des villages, des bases militaires, des écoles et des marchés et a été le théâtre d’enlèvements massifs.

Lire aussi :  L'Afrique a contenu plusieurs épidémies de variole du singe pendant la pandémie de Covid-19

En avril 2022, les jihadistes de l’ISWAP ont tué 11 personnes dans des attaques contre des bars et un collège technique à Geidam, quelques jours après que six personnes sont mortes et 16 autres ont été blessées dans une explosion ayant visé un autre bar dans l’État de Taraba, aussi dans le nord-est.

En 2021, l’ISWAP avait occupé Geidam pendant plusieurs jours, commettant des meurtres et pillant des magasins avant d’y mettre le feu. Ils en avaient ensuite été chassés par les forces armées.

Les violences perpétrées depuis 2009 par les militants de l’organisation jihadiste Boko Haram et de l’ISWAP rival ont causé la mort de 40.000 personnes et le déplacement d’environ deux millions d’autres dans le nord-est du Nigeria, selon l’ONU.

AFP/Sahutiafrica

Les plus lus

Kenya/Athlétisme : Kelvin Kiptum, roi du marathon, décoré lors de ses funérailles

Vendredi 23 février, Kelvin Kiptum, détenteur du record du monde de marathon, décédé en début du mois, a été honoré lors de ses funérailles,...

Maroc/Football : Ilias Chair condamné à deux ans de prison

A 26 ans, Ilias Chair, international belgo-marocain, a été condamné à deux ans de prison par le Tribunal correctionnel d’Anvers, dont un an avec...

Tunisie : Moncef Marzouki condamné à 8 ans de prison

Jugé par contumace, Moncef Marzouki, ancien président de la Tunisie, a écopé de huit ans de prison pour atteinte à la sûreté de l’Etat...

RDC : Pool Malebo stand-up comedy, l’humour à couper le souffle

Rires, acclamations, cris, ovations… Le spectacle d’humour « Pool Malebo stand-up comedy » a lancé sa saison dans une ambiance de joie à Kinshasa, capitale congolaise,...

Football/C1-CAF : Mazembe qualifié en quarts de finales

Grâce à sa victoire face à Pyramides FC ce samedi 24 février (3-0), le TP Mazembe valide son ticket pour les quarts de finales...

Sur le même thème

Des agriculteurs pris en otage à la frontière entre la RDC et le Soudan du Sud

Sept agriculteurs, dont quatre Sud-Soudanais et trois Congolais, ont été pris en otage par un groupe armé dans le territoire de Faradje dans la...

Est de la RDC : des groupes armés endeuillent des familles en Ituri

Plus de trente civils tués au cours de la semaine dernière en Ituri, selon la coordination provinciale de la société civile de cette province...

Des milliers de personnes fuient face à la menace djihadiste dans le nord du Mozambique

Face à la flambée de violences perpétrées par les djihadistes, des milliers de personnes ont été contraints à fuir leurs foyers, a indiqué l’agence...

Les dépouilles de deux soldats sud-africains tués dans l’est de la RDC rapatriées

Tués dans un tir de mortier dans l’est de la RDC, théâtre d’affrontements entre l’armée et les rebelles du M23, les dépouilles de deux...

Accord militaire entre la Somalie et la Turquie

Mercredi 21 février, la Somalie, confrontée à la menace de djihadistes al-shebab, a signé un accord militaire avec la Turquie pour renforcer son armée.   Cet...