Au Sénégal, l’opposition tente de maintenir la pression

Alors qu’une nouvelle date de la présidentielle se fait attendre, l’opposition tente de maintenir la pression et a appelé à manifester samedi 17 février.

 

Une manifestation calme et sans incident après la décision du Conseil constitutionnel d’annuler le report du scrutin jusqu’au 15 décembre. En fait, elle avait été autorisée par les autorités.

 

A Dakar, des opposants ont réclamé le respect du processus électoral et la libération de tous les détenus politique anonymes, qui croupissent encore en prison. Il s’agit notamment de l’opposant Ousmane Sonko et de son adjoint, Bassirou Diamye Faye, candidat à la présidentielle.

 

Dans les rues de Dakar, les manifestants ont revêtu des t-shirts noirs sur lesquels est écrit « protect our election », le nom du collectif de la société civile qui a organisé la manifestation pacifique, des pancartes lisant « libérez le Sénégal », « respectez la date des élections » et non à un coup d’État constitutionnel.

Lire aussi :  Au Sénégal, la justice examine la candidature de Sonko à la présidentielle

 

Jeudi, le Conseil constitutionnel a annulé le report de la présidentielle qui a plongé le Sénégal dans une situation explosive. Cette juridiction a appelé les autorités d’organiser le scrutin dans les meilleurs délais. Le président Macky Sall affirme s’engager à exécuter cette décision.

 

Le mandat de Macky Sall s’achève le 2 avril et la présidentielle devrait théoriquement se tenir avant. Le chef de l’Etat a indiqué qu’il entendait mener « sans tarder les consultations nécessaires pour l’organisation de l’élection présidentielle dans les meilleurs délais ». Quand ? C’est la question que tout le monde se pose.

 

Ephra Kimuana

Les plus lus

La Russie envoie des instructeurs militaires et un système de défense aérienne au Niger

Après avoir tourné le dos à Paris et à Washington, Niamey mise sur sa coopération avec Moscou qui l’a envoyé des instructeurs militaires et...

RDC : «Semaine de la science et des technologies», pour la promotion de la culture scientifique...

Discours, conférences, expositions... La 11ᵉ édition de la Semaine de la science et des technologies s'est clôturée mercredi 10 avril, à Kinshasa, capitale congolaise.   Il...

En Afrique, près de 55 millions de personnes en insécurité alimentaire

Près de 55 millions de personnes souffrent de la faim en Afrique de l'ouest et centrale, ont annoncé les agences humanitaires de l'ONU ce...

RDC/Linafoot : «…même dans la difficulté, nous arrivons à faire la différence» (Lamine N’Diaye)

Après la victoire du TP Mazembe face au FC Les Aigles mercredi 10 avril (0-3), Lamine N'Diaye, entraîneur de Mazembe, a salué la performance...

Volcan Nyiragongo: Goma ville résiliente se relèvera de cette éruption comme en 2002

« Goma, chef-lieu, capitale du Nord-Kivu, est pour l’est du Congo un gift », annonce d’entrée Yekima de BelArt, artiste musicien congolais, dans son...

Sur le même thème

Au Mali, l’Union africaine appelle la junte à fournir une «feuille de route» pour post-coup d’Etat...

Ce samedi 13 avril, l’Union africaine a exhorté les autorités maliennes à fournir une « feuille de route » pour la transition post-coup d’Etat.   Pour l’UA, cette...

En Afrique du Sud, la commission électorale demande la conformation de l’éligibilité de Jacob Zuma

Le feuilleton autour de l'éligibilité de l'ancien président sud-africain Jacob Zuma aux législatives du 29 mai à encore rebondi vendredi avec la décision de...

La Russie envoie des instructeurs militaires et un système de défense aérienne au Niger

Après avoir tourné le dos à Paris et à Washington, Niamey mise sur sa coopération avec Moscou qui l’a envoyé des instructeurs militaires et...

RDC : le gouvernement de Judith Suminwa toujours attendu

En RDC, où le gouvernement de Judith Suminwa Tuluka, Première ministre, se fait attendre, les consultations se poursuivent au sein de l’Union sacrée, coalition...

Au Mali, la junte suspend les activités des partis politiques

Mercredi 11 avril, les autorités maliennes ont suspendu, jusqu’à nouvel ordre, les activités de partis et associations politiques. Pourquoi ? Le colonel Abdoulaye Maïga, porte-parole du...