Au Zimbabwe, les amoureux offrent des mélodies au saxophone à leur promise

Des mélodies romantiques résonnent mercredi dans les maisons et les bureaux d’Harare : pour la Saint-Valentin, des escouades de saxophonistes se sont transformés dans la capitale zimbabwéenne en livreurs de billets doux.

 

Malgré une grave crise économique qui dure depuis plus de vingt ans et une société conservatrice qui décourage les démonstrations publiques d’affection, le Zimbabwe célèbre la fête des amoureux. Et la dernière tendance dans le pays d’Afrique australe est d’engager un saxophoniste pour organiser une tendre embuscade à sa bien-aimée.

 

Arundel Matoi, plus connu dans le pays sous son nom d’artiste Sir Arundel, avait pour mission d’aller surprendre sur son lieu de travail Tarisai Leoba, avocate.

Embauché à distance par le mari de cette dernière installé au Canada, le musicien a d’abord fait mine de rien en arrivant au cabinet, prétendant être là pour recevoir des conseils juridiques.

 

Puis lorsque l’occasion s’est présentée, il a sorti son instrument et s’est lancé, à la surprise générale, dans une interprétation solo du titre « Love Nwantiti » de l’artiste nigérian CKay.

Lire aussi :  Zimbabwe : le gouvernement avertit les enseignants en grève

 

« On ne m’a jamais fait une surprise comme celle-ci, j’en suis bouleversée. Tout ça me fait me sentir très spéciale », a déclaré à l’AFP Tarisai Leoba.

 

Bouquets de dollars

 

Dans un pays à l’hyperinflation galopante, où la monnaie nationale fortement dévaluée est remplacée au quotidien par le dollar américain, les fleurs des bouquets livrés avec les sérénades sont souvent entremêlées de billets verts.

Tout manque au Zimbabwe où le quotidien est marqué par les pénuries de nourriture, d’essence, de médicaments ou encore d’électricité. Mais « le saxophone a le vent en poupe », constate Sir Arundel. « Les gens nous réservent pour des célébrations et des mariages. C’est un nouveau +must+: Il faut un saxophoniste » à la fête.

 

Pour la Saint-Valentin, « j’ai beaucoup répété, j’ai un grand nombre d’engagements prévus », se félicité l’artiste. Les services d’un saxophoniste sont facturés entre 60 et 200 dollars la prestation, une petite fortune dans le pays où près de 40% de la population vit sous le seuil de pauvreté.

Lire aussi :  Zimbabwe : la production d'or baisse de 15% en raison des pénuries d'électricité

 

Mais le son de l’instrument inventé il y a plus de 170 ans par un Belge est « exotique par rapport à nos musiques traditionnelles et, comme c’est une nouveauté au Zimbabwe, les gens en tombent amoureux », explique Stephen Nyoni, lui aussi saxophoniste, connu sous son nom de scène Stavo Sax.

 

Pour lui aussi, la Saint-Valentin est la journée la plus chargée de l’année et il court de rendez-vous en récital surprise : « La demande augmente mais il y a beaucoup de saxophonistes au Zimbabwe, alors nous nous partageons les clients », explique-t-il. « Les gens pleurent, ils sont tout déboussolés, certains ne savent pas trop comment réagir. Au final, c’est toujours un curieux mélange d’émotions », raconte Stavo Sax.

 

AFP/Sahutiafrica

Les plus lus

La Russie envoie des instructeurs militaires et un système de défense aérienne au Niger

Après avoir tourné le dos à Paris et à Washington, Niamey mise sur sa coopération avec Moscou qui l’a envoyé des instructeurs militaires et...

RDC : «Semaine de la science et des technologies», pour la promotion de la culture scientifique...

Discours, conférences, expositions... La 11ᵉ édition de la Semaine de la science et des technologies s'est clôturée mercredi 10 avril, à Kinshasa, capitale congolaise.   Il...

RDC/Linafoot : «…même dans la difficulté, nous arrivons à faire la différence» (Lamine N’Diaye)

Après la victoire du TP Mazembe face au FC Les Aigles mercredi 10 avril (0-3), Lamine N'Diaye, entraîneur de Mazembe, a salué la performance...

En Afrique, près de 55 millions de personnes en insécurité alimentaire

Près de 55 millions de personnes souffrent de la faim en Afrique de l'ouest et centrale, ont annoncé les agences humanitaires de l'ONU ce...

RDC : le Pprd dénonce une campagne de diabolisation contre Joseph Kabila

Alors que Joseph Kabila, ancien président, est cité parmi les soutiens de la rébellion de Corneille Nangaa, le Parti du peuple pour la reconstruction...

Sur le même thème

RDC : clôture du Ramadan dans une bonne ambiance à Kinshasa

« Takbir Allahou Akbar ! Takbir Allahou Akbar ! (Dieu est grand ! Dieu est grand en français) », lancent des fidèles musulmans, qui ont...

Au Tchad, près de 3,4 millions de personnes sous menace d’insécurité alimentaire

Plus de 3,4 millions de personnes ont un besoin « urgent » d'une réponse humanitaire au Tchad, selon Action contre la faim (ACF), conséquence de l'afflux...

Rwanda : 30 ans après le génocide, des victimes de viols commencent à trouver la paix

Chaque année, quand venaient le mois d'avril et les commémorations du génocide des Tutsi, Agatha* éteignait la radio et se murait dans le silence,...

RDC : à Kinshasa, les musulmans se préparent pour la rupture du Ramadan

« On prépare la fête avec une collection de nouveaux vêtements pour être élégant. C'est pour cela que je me suis déjà acheté une tunique...

Au Kenya, les médecins durcissent leur mouvement de grève

Ce mardi, plusieurs centaines de médecins hospitaliers ont manifesté à Nairobi, capitale du Kenya, pour exiger des revalorisations salariales et de meilleures conditions de...