Burkina Faso : Blaise Compaoré mis en accusation dans le dossier de l’assassinat de Thomas Sankara

Lire aussi

COVID : la troisième vague frappe plus fort en Afrique

«Avec une augmentation rapide du nombre de cas et des rapports de plus en plus nombreux de maladies graves,...

COVID-19 : la Namibie renforce ses hôpitaux en oxygène

Le gouvernement namibien a installé des systèmes de production de gaz dans les établissements de santé. C’est pour répondre...

RDC/Football : Constant Omari suspendu pour une année

Constant Omari, ancien président de la Fédération congolaise de football (FECOFA), interdit d’exercer toute activité relative au football au...

Blaise Compaoré, ancien président burkinabè, est mis en accusation par contumace dans le dossier de l’assassinat de Thomas Sankara en octobre 1987. Le dossier a été renvoyé mardi 13 avril devant le tribunal militaire de Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, après la confirmation des charges contre les principaux accusés. Parmi eux se trouve Gilbert Diendéré, l’un des proches de Blaise Compaoré, et douze autres personnes.

L’ancien président Blaise Compaoré, et treize autre personnes sont «accusés d’atteinte à la sûreté de l’État, de complicité d’assassinats, de faux en écriture publique et de complicité de recel des cadavres. Il appartient au procureur militaire de programmer une date d’audience», a précisé Me Guy Hervé Kam, avocat de la partie civile à Reuters.

Le 19 janvier dernier, la chambre de contrôle du tribunal militaire avait débuté l’examen de la procédure de mise en accusation des inculpés, la jugeant respectée avant de passer au procès. Blaise Compaoré a dirigé le Burkina Faso pendant 27 ans avant d’être évincé lors d’un soulèvement en 2014. Il est en exil Côte d’Ivoire depuis 2014.

Ali Maliki

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -

Latest News

COVID : la troisième vague frappe plus fort en Afrique

«Avec une augmentation rapide du nombre de cas et des rapports de plus en plus nombreux de maladies graves,...
- Advertisement -

Autres articles

- Advertisement -