Cameroun: Des élèves tués à bout portant à Kumba

Vague d’indignation au Cameroun après le massacre de 6 enfants dans un établissement scolaire de la ville de Kumba. Les images atroces  du massacre circulent encore sur les réseaux sociaux rappelant, la sanglante journée du samedi 24 octobre 2020.

Des hommes armes non identifies ont fait irruption dans un établissement scolaire, dans la ville Kumba, une des plus importante ville du sud ouest  du Cameroun. Kumba est aussi l’une des deux régions anglophones en proie a un conflit arme depuis 4 ans.

Les assaillants  ont ouvert le feu sur des élèves atteignant certains a bout portant. Le bilan fait état de 6 morts, selon le gouvernement camerounais, qui se dit choqué et profondément indigné par cet acte. D’autres sources avancent un bilan de 8 morts.

Lire aussi :  RDC/Nord-Kivu : le REDHO décrie l’insécurité à Butembo

Le gouvernement dit “condamner les auteurs de cet acte odieux, lâche et abominable”. René Emmanuel Sadi, ministre camerounais de la communication et porte parole du gouvernement a déclaré  »le gouvernement entend pour sa part réaffirmer sa détermination à prendre toutes les mesures nécessaires pour faire face à toutes les manœuvres d’intimidations, crée et préserver les conditions permettant la poursuite des classes et la sécurité de la communauté éducatives dans les deux régions concernes’.’

Le réseau de défense des droits de l’home en Afrique centrale condamne également le massacre et appelle à la mise en place d’une commission d’enquête indépendante. Maximilienne Ngo Mbe directrice exécutive du REDHAC confie que  »les images qui circulent sur les réseaux sociaux sont insoutenables. Quelques soit la parti qui a commis ce massacre, elle est à condamner. Nous savons aujourd’hui que plusieurs groupes armés prolifèrent dans les régions du nord ouest et du Sud ouest. Nous avons une proposition concrète qui est la mise sur pied d’une commission indépendante pour enquête sur les faits et la mise en place d’une commission vérité justice et réconciliation’’.

Lire aussi :  RDC : les Nations unies s’inquiètent de la situation sécuritaire en Ituri

L’indignation est encore perceptible notamment sur les réseaux sociaux.  Certains artistes camerounais comme le chanteur populaire Maahloxx LE Vibeur s’organisent pour une marche pacifique en faveur du retour de la paix dans Nord-ouest et du Sud-ouest.

Michel Roger N.

Les plus lus

RDC : des mouvements citoyens appellent à la libération de Fortifi Lushima

Ce mercredi 17 juillet, la Dynamique des mouvements citoyens congolais appelle à la libération immédiate de Fortifi Lushima, coordonnateur national d’Urgences panafricanistes.   Il est porté...

Gabon/Football : Pierre-Emerick Aubameyang quitte l’OM

Arrivé l'été dernier en provenance de Chelsea, Pierre-Emerick Aubameyang, attaquant gabonais, a annoncé son départ de l'Olympique de Marseille (OM).   Un an après son retour...

Face au flux de migrants, la Tunisie appelle à plus d’aide financière des pays européens

Alors que le flux de migrants ne cesse d’accroître, Ahmed Hachani, Premier ministre tunisien, appelle, mercredi 18 juillet, les pays européens à apporter davantage...

Est de la RDC : Washington prolonge de la trêve humanitaire de 15 jours

Mercredi 17 juillet, la Maison-Blanche a prolongé de quinze jours la trêve humanitaire dans l'Est de la RDC dans le cadre des efforts visant...

Zimbabwe : des activistes font pression pour obtenir la libération de Jameson Timba 

Au Zimbabwe, des groupes de défense des droits de l'homme ont condamné a décision de la Haute Cour de refuser la libération sous caution...

Sur le même thème

RDC/Ituri : quatre civils échappent entre les mains des ADF à Mambasa

Kidnappés, quatre civils ont réussi à s’échapper de mains des combattants présumés des rebelles ADF, affiliés à l’Etat islamique (EI), dans le territoire de...

Est de la RDC : Washington prolonge de la trêve humanitaire de 15 jours

Mercredi 17 juillet, la Maison-Blanche a prolongé de quinze jours la trêve humanitaire dans l'Est de la RDC dans le cadre des efforts visant...

Niger : au moins sept morts dans une attaque d’hommes armés

Des hommes armés ont tué près de sept civils dans la région de Tillabéri, située dans la zone dite de trois frontières entre le...

Face au flux de migrants, la Tunisie appelle à plus d’aide financière des pays européens

Alors que le flux de migrants ne cesse d’accroître, Ahmed Hachani, Premier ministre tunisien, appelle, mercredi 18 juillet, les pays européens à apporter davantage...

Kenya : nouveau contingent de 200 soldats en Haïti pour rétablir la paix

Un nouveau contingent d'au moins deux-cent soldats kényans est en Haïti, où ils doivent participer dans le cadre d’une mission internationale à la lutte...