Cameroun : le coming out de Brenda Biya «tourne au vinaigre»

Le récent coming out de Brenda Biya, fille du président camerounais Paul Biya, « tourne au vinaigre » pour la jeune femme dont l’homosexualité s’affiche désormais comme une vive réaction au Cameroun, où l’homophobie reste profondément ancrée.

 

Dans un acte de défiance, face à son pays natal qui réprime pénalement l’homosexualité, elle a publié le 30 juin, dernier jour du mois des fiertés, une photo d’elle et de sa compagne, un mannequin brésilien, en train de s’embrasser, enveloppées dans la traine flamboyante de leurs manteaux de fourrures.

 

« Je suis folle de toi et je veux que le monde le sache », légendait-elle. Depuis, elles sont séparées et Brenda Biya fait face à une plainte auprès du procureur de Yaoundé pour « incitation à la pratique de l’homosexualité » déposée par une petite association qui milite contre la dépénalisation de l’homosexualité.

 

« La photo est restée (…) sur mon Instagram pendant plusieurs heures (…) elle a été likée, repostée (..) par beaucoup de blogs, ne serait-ce qu’en Afrique, en Europe (…) et ça a un peu tourné au vinaigre à partir de là », a-t-elle commenté dans une vidéo récente sur TikTok.

 

« J’ai reçu beaucoup de commentaires négatifs (…) des insultes, beaucoup de critiques, j’ai également reçu beaucoup de soutien de la part des communautés LGBTQ, et d’organisations ou de personnes qui ne se sentaient pas représentées au Cameroun », a-t-elle ajouté. Son père, 91 ans, n’a fait aucun commentaire.

 

Au Cameroun, les rapports sexuels entre personnes du même sexe sont illégaux et passibles de peines allant de six mois à cinq ans d’emprisonnement. L’ONG Human Rights Watch avait dénoncé en 2022 les « violences et abus » dont sont régulièrement victimes les personnes LGBT+ (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et intersexes) dans ce pays d’Afrique centrale.

 

Pour Alice Nkom, avocate camerounaise spécialisée dans la défense des personnes LGBT+, Brenda Biya « a pris le risque d’affronter son père et son président, et a brisé les chaînes de tout ça ».

 

« C’est une question de +droits de l’Homme+, donc tout le monde doit être autour de Brenda pour amplifier son message », ajoute Mme Nkom. Depuis, la photo de Brenda Biya, qui a beaucoup fait parler d’elle, a été supprimée sur son Instagram et la jeune femme qui vit à Genève a fait partie de son amertume.

 

D’autres images du couple qu’elle formait avec son amie mannequin, des clichés à caractère sexuel, ont fui sans son consentement sur son compte Instagram. Sur TikTok, Brenda Biya a accusé son ancienne amoureuse de dévoiler ses « photos intimes en ligne pour attirer l’attention de ses followers et peut-être même (soutirer) de l’argent ».

 

AFP/Sahutiafrica

Les plus lus

J.O Paris 2024… (Carnet de Christian Gombo)

Six athlètes congolais, qui sont obligés de vivre l'article 15, l'article qui fait vivre toute une République, l'article que nous avons hérité de papa...

Congo : taux d’analphabétisme élevé chez les demandeurs d’emplois au CHU de Brazzaville

Une enquête de l’Inspection générale de la santé de la République du Congo menée de décembre 2020 à février 2021, en marge des recrutements...

RDC/Exetat 2024 : résultats attendus cette semaine

En RDC, la publication de résultats des Examens d'État édition 2024 doit débuter à partir du 24 juillet, selon l'inspecteur général de l'Education nationale...

RDC : des images choquantes qui lèvent le voile sur les conditions de détention à la prison...

Surpeuplement, maladies, pas d’eau potable… Des images diffusées sur les réseaux sociaux par le journaliste Stanis Bujakera, directeur de publication du site d’information congolais...

En RDC, Félix Tshisekedi appelle le gouvernement Suminwa à l’efficacité

En lançant le séminaire de trois jours du gouvernement dimanche 21 juillet, le président Félix Tshisekedi appelle l’équipe de Judith Tuluka à répondre aux...

Sur le même thème

Nigeria : les syndicats réclament un nouveau salaire minimum à Bola Tinubu

Jeudi 11 juillet, les syndicats nigérians ont rencontré le président Bola Tinubu pour réclamer un nouveau salaire minimum.   La presse locale rapporte que les syndicats...

RDC : Pakadjuma Résilience lance une sensibilisation au « Planning familial » à Kinshasa

En RDC, la fondation Pakadjuma Résilience va lancer une activité pour sensibiliser au planning familial dans le quartier Pakadjuma, vaste bidonville situé à Kinshasa,...

Coupure d’électricité en Egypte : ouverture des salles d’étude pour aider les élèves à réviser

Frappé par une pénurie de gaz naturel, qui a provoqué des coupures de courant à répétition, des églises, des cafés et des bibliothèques, ont...

Manifestations au Kenya : la police tire des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc à...

Ce jeudi 27 juin, la police kenyane a tiré des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc sur de petits groupes de manifestants à...

Egypte : le gouvernement plonge les coupures d’électricité quotidiennes à trois heures

En Egypte, le gouvernement a plongé les coupures d'électricité quotidiennes à trois heures dimanche et lundi, en réponse à une augmentation de la consommation...