Centrafrique: L’insécurité empêche de bien lutter contre le covid-19

Lire aussi

« La crise sécuritaire ne permet pas au gouvernement de faire respecter les gestes barrières sur toute l’étendue du territoire national. Les centrafricains vivent comme si le pays n’est pas touché par la covid-19. Pour le moment, il y a un relâchement total dans la lutte contre la covid-19 », a déploré Vianney Ingasso, journaliste centrafricain, jeudi 4 février 2021.

Joint par Sahutiafrica, Vianney Ingasso, estime que « la gestion de la lutte contre le covid-19 ne se limite qu’à Bangui, où les gens essaient de respecter les gestes barrières. Il y a un abandon dans les villes sous occupation rebelle ».

« Presque toutes les villes du centre et nord-est du pays sont occupés par les rebelles, notamment Bambari, Bria, Kaga-Bandoro, Bossangoa (fief de Bozizé), Ndeke, Markounda, Bozoum », a déclaré Vianney Ingasso.

« Les opérations de sécurisation de l’ensemble du pays vont poursuivre », a déclaré Firmin Ngrebada, premier ministre centrafricain.

Dans un communiqué, Dr Pierre Somse, ministre centrafricain de la santé et de la population, a appelé les centrafricains à la solidarité, à la coopération et au respect des gestes barrières afin de vaincre le covid-19.

Le gouvernement centrafricain envisage de vacciner la population. Le pays a adhéré à l’initiative covax de l’organisation Mondiale de la Santé.

Selon les derniers rapports officiels sur la pandémie publiés le 26 janvier dernier, la Centrafrique a enregistré 4984 cas positifs depuis le début de la pandémie. 63 malades sont décédés.

Jacques Elenge

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Latest News

Instabilité dans l’Est de la RDC : Washington contre tout soutien extérieur au M23

Lundi 5 décembre, lors d’un entretien téléphonique avec le président rwandais Paul Kagame, le secrétaire d’Etat américain Anthony Blinken...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img