Centrafrique: Mahamat Said Abdel Kani, ancien chef de guerre remis à la CPI

Lire aussi

Mahamat Said Abdel Kani, ancien commandant de l’ex-Seleka, a été remis dimanche 24 janvier à la Cour pénale internationale. C’est le premier chef ex-Seleka, ancienne milice centrafricaine, à être remis à la justice internationale.

Selon le communiqué de la CPI diffusé dimanche, Mahamat Said Abdel Kani est soupçonné de plusieurs crimes contre l’humanité et crimes de guerre notamment: «emprisonnement, torture, persécution», etc.

C’est depuis janvier 2019 que la CPI a émis un mandat d’arrêt contre Mahamat Said Abdel Kani. Deux ans après, les autorités centrafricaine l’ont remis à la justice internationale après son arrestation mercredi dernier, à Bria, sa ville de naissance, dans l’est de la Centrafrique.

Mahamat Said Abdel Abdel Kani, âgé de 50 ans, est réputé avoir été très proche en 2013 de l’ancien président Michel Djotodia, qui était à l’époque chef de la Seleka. Au moment des faits, un conflit sanglant a opposée à les milices Seleka aux anti-balaka, après le renversement de l’ancien président François Bozizé. 

Après l’éclatement de l’ex-rébellion, Mahamat Said Abdel Abdel Kani sera l’un des leaders influents du FPRC de Noureddine Adam, un autre chef rebelle.

La Rédaction

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

Algérie : la condamnation de Chakib Khelil, ancien ministre de l’Energie, confirmée en appel

Mardi 28 juin, la condamnation à 20 ans de prison ferme par contumace de Chakib Khelil, l'ex-ministre de l'Energie,...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img