CHAN 2020: Des regrets à Kinshasa après l’élimination des Léopards 

Kinshasa, capitale de la RDC a passé une nuit morose samedi 30 janvier. Déception, frustration et désillusion après la défaite et l’élimination en quarts de finale de la RDC au Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) par le Cameroun, pays hôte. Score: 1-2. 

Les supporters des Léopards congolais sont tristes. A Kinshasa, notamment, on ne jurait que sur la victoire de Léopards. Il est 20 heures, heure locale à Kinshasa, samedi 30 janvier. Le Match Cameroun vs RDC va commencer. Quelques minutes avant le coup d’envoi, dans plusieurs quartiers de Kinshasa, dans la commune de Kasa-Vubu notamment, les supporters de Léopards veulent suivre le match en groupe comme d’habitude. Une vingtaine de supporters sont devant un poste téléviseur au quartier Assossa. Au coup d’envoi, ils sont sereins et confiants. Vingt-une minute après, ouverture du score de Lilepo Makabi de la tête sur un service de Dark Kabangu. On chante déjà la victoire sans savoir la suite. 

Les Camerounais égalisent quelques minutes après et prennent l’avantage avant la fin de la premières mi-temps. Au coup du sifflet de l’arbitre, Cameroun 2, RDC 1. Les Léopards sont éliminés de la compétition. Les habitants ont bravé le couvre-feu qui débute à partir de 21 heures pour soutenir les Léopards. Ils sont déçus et abattus. Ils pointent la responsabilité de l’entraîneur, Florent Ibenge et du portier de la RDC, Ley Matampi. 

 « L’entraîneur Ibenge est responsable de cette défaite avec ses choix tactiques. Il n’effectue jamais des changements que les gens attendent. Lorsque les gens sont fatigués, c’est en ce moment qu’il effectue des changements. Le portier Matampi qui n’a plus joué depuis notre premier match, vous le titularisez », se désole Alain, un supporter des Léopards. 

Les supporters congolais espéraient voir un miracle (@sahutiafrica)

« Je suis vraiment déçu. Le coaching de Florent Ibenge n’a pas marché ce soir. Pour moi, Florent Ibenge a vraiment tapé à côté parce qu’il y avait de joueurs valables qu’il a laissé sur le banc. Je ne sais pas pourquoi? En plus de ça, le gardien Matampi n’a pas fait un bon match », estime Henock Mayala, un autre supporter congolais déçu de l’élimination de son équipe.

Lire aussi :  CHAN Cameroun 2020: La Zambie et la Guinée qualifiées

Les Lions, les bourreaux de Léopards ! 

Les amoureux du football congolais sont transformés en entraîneur et tacticien. Tard la nuit, dans plusieurs coins de rues de Kinshasa, les discussions se poursuivent sur ce qu’aurait été le meilleur choix tactiques des Léopards. Sur les réseaux sociaux les débats sont aussi houleux. 

« Les camerounais, nous ont battu parce que nous étions démoralisés avant ce match avec cette histoire de test du COVID-19. Nos joueurs n’ont pas eu le temps de travailler et de se concentrer. Voilà pourquoi nous sommes éliminés », affirme Isaac Yassa, vendeur dans une cabine téléphonique. 

« On a bien joué, sauf que la chance n’était pas de notre côté. Nous sommes éliminés et on va essayer de faire mieux lors des prochaines éditions. Courage à l’équipe. C’était clair, voire évident. L’adversaire du jour est une bête noir pour nous parce que, depuis un bon moment, on n’arrive plus à battre le Cameroun », analyse Danny Ndaya, un brin lucide. 

Le parcours des Léopards, une équipe amoindrie par le COVID-19, s’arrête face au Cameroun, un pays que la RDC a du mal à jouer depuis quelques années. En cinq confrontations au CHAN, les Lions Indomptables comptent quatre victoires (2-0 en 2011, 3-1 en 2016 et 2-1 en 2021), alors que les Léopards n’ont gagné qu’à deux reprises face aux Camerounais. C’était lors de la double confrontation (2-0 à la manche aller et 1-0 au retour), comptant pour les éliminatoires de la première édition du CHAN 2009 organisée en Côte d’Ivoire. 

La génération Mputu Trésor, Lofo Bongeli, Alain Kaluyitukadioko et Bokese Gladys avait créé la sensation à Yaoundé le 29 novembre 2008, en battant les Lions au stade Amadou-Ahidjo (2-0).

Lire aussi :  CHAN 2020: Les deux Congo en quarts de finale !

Trésor Mutombo

Les plus lus

Est de la RDC : le Conseil de sécurité de l’ONU impose des sanctions à six...

Mardi 20 février, six responsables de cinq groupes armés, actifs dans l’est de la RDC, ont été sanctionnés par le Conseil de sécurité des...

Au Burkina Faso, la junte suspend la délivrance des permis d’exportation d’or artisanal

Ce mercredi 21 février, la junte a, dans un communiqué, suspendu la délivrance des permis d’exportation d’or artisanal, semi-mécanisé et d’autres produits au Burkina...

RDC : Vital Kamerhe chez l’Informateur Augustin Kabuya

Après un tête-à-tête avec Augustin Kabuya, Informateur désigné, Vital Kamerhe, leader du regroupement AA-UNC, réaffirme son engagement au sein de la majorité présidentielle.   C’était après...

CAN 2023 : Jean-Louis Gasset revient sur son départ de la Côte d’Ivoire

Nommé entraîneur de l'Olympique de Marseille, Jean-Louis Gasset, ancien sélectionneur des Éléphants, est revenu sur son départ de la Côte d'Ivoire mardi 20 février.   «...

Est de la RDC : la France appelle le M23 à cesser les hostilités «immédiatement»

Ce mardi 20 février, la France a, dans un communiqué, appelé le M23 à cesser les hostilités « immédiatement » et se retirer de...

Sur le même thème

CAN 2023 : Jean-Louis Gasset revient sur son départ de la Côte d’Ivoire

Nommé entraîneur de l'Olympique de Marseille, Jean-Louis Gasset, ancien sélectionneur des Éléphants, est revenu sur son départ de la Côte d'Ivoire mardi 20 février.   «...

Côte d’Ivoire/Football : Emerse Faé confirmé sélectionneur des Éléphants

Vainqueur de la 34ᵉ édition de la Coupe d'Afrique des nations (CAN), Emerse Faé, 44 ans, vient d’être confirmé sélectionneur principal des Eléphants de la...

Football/Maroc : la CAN de retour en été en 2025 ?

La Confédération Africaine de Football (CAF) aurait donné son accord pour l'organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) Maroc 2025 entre juillet et...

CAN 2023 : quand Yassine Bounou revient sur la tension de l’après match RDC-Maroc

Alors qu’aucune explication n’a été donnée sur l'altercation entre Walid Regragui, sélectionneur du Maroc et Chancel Mbemba, capitaine de la RDC, Yassine Bounou, gardien...

Situation dans l’est de la RDC : «…le silence est inacceptable» (Presnel Kimpembe)

Presnel Kimpembe, international français d’origine congolaise, a dénoncé le silence de la communauté international autour de massacres dans l’est de la RDC, théâtre d’affrontements...