Colère des femmes somaliennes après le viol et le meurtre d’une fille

Lire aussi

Un fait divers crée un scandale à Mogadiscio, capitale de la Somalie. Des femmes ont manifesté dimanche 13 septembre, devant l’appartement où une fille a été violée et tuée vendredi.

En Somalie, le crime sexuel est rarement puni et les victimes sont souvent bannies de la société. Mais le cas de cette fille fait exception. Selon la police somalienne, quatre hommes, présumés auteurs des faits, ont été arrêtés. Cela n’a pas apaisé la colère des femmes.

Hamdi Mohamed Farah, 19 ans, a été violée, par plusieurs hommes, dont un ami qui l’aurait piégée, alors qu’elle se rendait chez sa grand-mère. Son corps a été retrouvé au pied d’un immeuble du quartier de Waberi, à Mogadiscio, après avoir été jeté du sixième étage, renseigne la RFI.

Plusieurs hommes politiques ont, de leur côté, rappelé qu’une loi contre ce type de crimes est bloqué au Parlement depuis 2018. Et cela sous la pression des forces islamistes et traditionalistes.

Le gouvernement somalien, a promis de rendre justice à la fille. Il va aussi se pencher sur d’autres crimes sexuels et affaires similaires récentes enregistrées dans le pays.

Inès Kayakumba

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

RDC/Nord-Kivu : des attaques meurtrières endeuillent le territoire de Beni

Au moins trente civils ont été abattus en 24 heures dans des attaques des présumés rebelles ADF en territoire...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img