Congo Hold-up : «…c’est un rapport fantaisiste rédigé pour salir Joseph Kabila » (Ferdinand Kambere)

Lire aussi

L’Ouganda va construire des routes dans l’Est de la RDC

L’Ouganda va construire des routes dans l’État de la RDC, voisine dans le cadre d’une coopération entre les deux...

Tchad : grève des étudiants de la faculté de médecine à l’Université de N’Djamena

Lundi 6 décembre, les salles de cours sont restées désertes dans la faculté de médecine de l’Université de N’Djamena...

RDC : Vital Kamerhe va quitter la prison

Après plus d’un an en détention, Vital Kamerhe, ex-directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi, vient d’obtenir une liberté...

« C’est un rapport fantaisiste rédigé pour le besoin de la cause. La cause étant de salir le raïs Joseph Kabila Kabange, président honoraire », a déclaré Ferdinand Kambere, secrétaire permanent adjoint du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie, famille politique de l’ancien chef de l’Etat congolais Joseph Kabila, à Sahutiafrica. Il dénonce « un acharnement justifié par le contexte politique actuel en RDC marqué par des revendications pour une commission électorale consensuelle et dépolitisée ».

Ferdinand Kambere affirme qu’il y a « une main noire du camp présidentiel » derrière le rapport de Congo Hold-up, consortium des médias internationaux et des ONG spécialisées dans l’analyse des documents bancaires. « Le régime actuel veut s’appuyer sur ce petit rapport fabriqué de toutes pièces pour essayer de résister. Ce que nous dénonçons », a-t-il affirmé.

« Aujourd’hui, la population qui veille sur ses droits les plus fondamentaux comme le droit de vote, a compris que Joseph Kabila travaillait mieux que l’actuel président », a dit Ferdinand Kambere. D’après lui, « les médias et les Ong, qui ont réalisé cette enquête ont été utilisés par le réseau Soros pour mener une campagne de diabolisation contre Joseph Kabila de 2012 jusqu’aux élections de 2018 sous prétexte qu’il allait se représenter pour un troisième mandat ».

« Ils ont essayé de fabriquer de toutes pièces ce qu’ils appellent preuve parce que pour un montant de 138 millions Usd, vous ne pouvez pas recourir à plus de trois de pièces sans donner une pièce sur laquelle est reprise le nom de Joseph Kabila lui-même », lâche-t-il.

Ce mardi 23 novembre, Rose Mutombo, ministre congolaise de la Justice, a instruit le procureur général près la Cour de cassation d’ouvrir une instruction judiciaire sur les révélations de Congo Hold-up. D’après ce rapport qualifié de « bidon » par les proches de Joseph Kabila, « l’ancien chef de l’Etat et ses proches auraient détourné 138 millions Usd de 2013 à 2018 ». Selon les enquêteurs, « la fuite comprend près de 3,5 millions de documents de la Banque gabonaise et française internationale (Bgfi) qui ont servi aux proches de Joseph Kabila de détourner les fonds publics ».

Jules Alingete, responsable de l’Inspection générale des finances (Igf), indique que les révélations de Congo Hold-up sur la Bgfi Banque sont des faits connus de l’Igf. Il confie avoir transmis déjà transmis son rapport à la justice pour engager des poursuites depuis mai dernier. « C’est un acharnement tout simplement contre Joseph Kabila. Pourtant, il a donné la chance à ce pays de consolider la démocratie. Mais comme ils veulent se fabriquer une Ceni et une justice aux ordres parce qu’ils veulent avoir un deuxième mandat quel que soit le bilan catastrophique qu’ils ont aujourd’hui », a dénoncé Ferdinand Kambere.

Trésor Mutombo

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -

Latest News

L’Ouganda va construire des routes dans l’Est de la RDC

L’Ouganda va construire des routes dans l’État de la RDC, voisine dans le cadre d’une coopération entre les deux...
- Advertisement -

Autres articles

- Advertisement -