Côte d’Ivoire: Une douzaine de morts dans les violences post-électorales

Lire aussi

Une douzaine de personnes sont mortes et des dizaines d’autres ont été blessées, dans les violences post-électorales en Côte d’Ivoire. Des manifestations contre le troisième mandat du président Alassane Ouattara sont enregistrées dans plusieurs localités du pays.

Depuis lundi 9 novembre, des violences ont éclaté. A Mbatto, mardi, les rues sont restées désertes. Des coups de feu ont été entendus.

Dans le Moronou, une manifestation a dégénéré en affrontements entre communautés Agni et Malinké. Bilan: au moins trois morts et 26 blessés.

A Daoukro, fief d’Henri Konan Bédié, des violences ont également été signalées. Selon la préfecture, au moins six personnes ont été tuées. Parmi les victimes, une a été décapitée et une autre brûlée. On note également des dizaines de blessés. La ville de Daoukro est presque morte. Des jeunes ont barricadé les rues de la ville. Les forces de gendarmerie et de police tentent d’empêcher l’embrasement de la ville.

Le président Alassane Ouattara a appelé au calme après que la Cour constitutionnelle a validé les résultats de la dernière présidentielle. Selon ces résultats, Alassane Ouattara a été élu pour un troisième mandat. Entre 2010-2011 en Côte d’Ivoire, le pays a connu des violences post-électorales.

Alimasi Kambale

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Latest News

Instabilité dans l’Est de la RDC : Washington contre tout soutien extérieur au M23

Lundi 5 décembre, lors d’un entretien téléphonique avec le président rwandais Paul Kagame, le secrétaire d’Etat américain Anthony Blinken...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img