Covid-19: Le Ministre congolais de la santé dans le viseur de la justice?

Lire aussi

Les poursuites judiciaires ne sont pas encore lancées contre Eteni Longondo, ministre congolais de la santé. La justice attend la réponse de l’Assemblée nationale à la lettre de la Cour de cassation pour demander au Parlement d’autoriser des enquêtes et éventuellement des poursuites contre le ministre de la santé.

A la base de cette situation? L’inspection générale des finances (IGF), a observé des actes de mauvaise gestion des fonds alloués à la lutte contre la pandémie du Coronavirus.

La mission de l’IGF s’est effectuée auprès du comité multisectoriel de lutte contre la pandémie, du ministère de la Santé et de l’Institut national de recherche biomédicale (INRB).

Bien avant l’IGF, la gestion des fonds alloués à la lutte était déjà au centre d’une controverse sur les chiffres. Combien d’argents ont été décaissés pour la lutte contre le Coronavirus? Comment les millions des dollars ont été utilisés pour gérer la pandémie en RDC?

En juillet dernier, dans une correspondance adressée au Premier ministre et qui devait rester confidentielle, Albert M’Peti Biyombo, vice-ministre de la Santé, dénonçait le fait que des «réseaux mafieux exigent des rétro-commissions jusqu’à hauteur de 35% auprès des structures bénéficiaires de ces fonds».

Le ministre de la Santé avait porté plainte pour diffamation après sa mise en cause par son adjoint.

Des voix se lèvent pour exiger la démission de Eteni Longondo, ministre congolais de la santé pour se mettre à la disposition de la justice.

« Le ministre de la Santé doit démissionner. Lorsqu’on est soupçonné dans une affaire grave comme ça, il faut se mettre à la disposition de la justice. Il ne faut pas résister », a déclaré Valéry Mandiangu, président de l’observatoire des dépenses publiques (ODEP)

Alimasi Kambale

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

Zimbabwe : les infirmières maintiennent la grève malgré une hausse de salaires des autorités

Mardi 28 juin, l'Association des infirmières du Zimbabwe a rejeté la série des stratégies économiques du ministère des Finances...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img