RDC : l’état de siège va-t-il être levé ou non ?

En RDC, la table ronde autour de l’état de siège, initiée par le gouvernement, s’est clôturée ce mercredi 16 août en présence de Jean-Michel Sama Lukonde, Premier ministre congolais.

Les participants à ces assises, acteurs socio-politiques de provinces concernés, à peinent à trouver un consensus. Les avis restent partagés. Le débat déchaîne les passions. Certains veulent maintien de l’état de siège. Ils justifient leur position par le fait que la présence de militaires sécurise la population. Pour eux, si on lève cette mesure, les populations risquent d’être exposés.

D’autres participants veulent la levée de l’état de siège. Même s’ils refusent de se prononcer. Dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, un groupe de participants à cette table ronde exige la fin de l’état de siège. « L’état de siège est un échec. Il faut lever l’état de siège », ont-ils scandé pendant les travaux.

Lire aussi :  Est de la RDC : le M23 va-t-il appliquer les résolutions du sommet d’Addis-Abeba ?

Pour Julien Paluku, ancien gouverneur du Nord-Kivu devenu ministre de l’Industrie, le concept d’état de siège en lui-même n’est pas une panacée pour résoudre une crise, mais plutôt le contenu qu’on lui donne.

« Ce que les animateurs en font qui déterminent les résultats à atteindre. Le Président de la République a clairement donné le contenu à l’état de siège. Malheureusement, ceux qui en ont défini les actions opérationnelles ont tardé à répondre au souci du Président de la République et aux attentes du peuple », a-t-il déclaré.

A l’ouverture de la table ronde sur l’état de siège, le président Tshisekedi a appelé les participants à « une réflexion approfondie de sa gouvernance actuelle », mais aussi à évaluer « de préserver les acquis générés par cette mesure exceptionnelle ». « Ce régime n’a pas vocation à s’éterniser », avait déclaré le président congolais. Même s’il affirme que l’état de siège demeure le cadre approprié et compatible avec la nature des opérations déployées sur le terrain.

Lire aussi :  Quand l’accord UE-Rwanda agace Kinshasa

En mai 2021, l’instauration de l’état de siège était l’une de première décision du gouvernement Sama I. Cette mesure vise à endiguer l’insécurité dans l’est de la RDC, où des groupes armés sèment terreur et désolation. Plus de deux ans après, l’état siège est qualifié d’échec par la société civile locale.

La Rédaction

Les plus lus

J.O Paris 2024… (Carnet de Christian Gombo)

Six athlètes congolais, qui sont obligés de vivre l'article 15, l'article qui fait vivre toute une République, l'article que nous avons hérité de papa...

Congo : taux d’analphabétisme élevé chez les demandeurs d’emplois au CHU de Brazzaville

Une enquête de l’Inspection générale de la santé de la République du Congo menée de décembre 2020 à février 2021, en marge des recrutements...

RDC/Exetat 2024 : résultats attendus cette semaine

En RDC, la publication de résultats des Examens d'État édition 2024 doit débuter à partir du 24 juillet, selon l'inspecteur général de l'Education nationale...

RDC : des images choquantes qui lèvent le voile sur les conditions de détention à la prison...

Surpeuplement, maladies, pas d’eau potable… Des images diffusées sur les réseaux sociaux par le journaliste Stanis Bujakera, directeur de publication du site d’information congolais...

En RDC, Félix Tshisekedi appelle le gouvernement Suminwa à l’efficacité

En lançant le séminaire de trois jours du gouvernement dimanche 21 juillet, le président Félix Tshisekedi appelle l’équipe de Judith Tuluka à répondre aux...

Sur le même thème

En Somalie, les combattants shebab essuient des pertes lourdes à Jubbaland

Alors qu’ils tentaient de prendre le contrôle des bases militaires à Kismayo, ville portuaire située dans l’Etat du Jibbland, Sud de la Somalie, les...

En RCA, l’ONU appelle les autorités à garantir le respect des droits humains dans les prisons

Jeudi 18 juillet, l'Organisation des Nations unies a appelé les autorités à mettre en place des mesures urgentes pour garantir le respect des droits...

RDC/Ituri : quatre civils échappent entre les mains des ADF à Mambasa

Kidnappés, quatre civils ont réussi à s’échapper de mains des combattants présumés des rebelles ADF, affiliés à l’Etat islamique (EI), dans le territoire de...

Est de la RDC : Washington prolonge de la trêve humanitaire de 15 jours

Mercredi 17 juillet, la Maison-Blanche a prolongé de quinze jours la trêve humanitaire dans l'Est de la RDC dans le cadre des efforts visant...

Niger : au moins sept morts dans une attaque d’hommes armés

Des hommes armés ont tué près de sept civils dans la région de Tillabéri, située dans la zone dite de trois frontières entre le...