Décaissement de dix milliards Usd pour aider les pays africains face aux effets de la Zlecaf

Lire aussi

L’Ouganda va financer la construction des routes dans l’Est de la RDC

L’Ouganda va financer la construction des routes dans l’État de la RDC dans le cadre d’une coopération entre les...

Tchad : grève des étudiants de la faculté de médecine à l’Université de N’Djamena

Lundi 6 décembre, les salles de cours sont restées désertes dans la faculté de médecine de l’Université de N’Djamena...

RDC : Vital Kamerhe va quitter la prison

Après plus d’un an en détention, Vital Kamerhe, ex-directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi, vient d’obtenir une liberté...

Un fonds d’ajustement de dix milliards Usd va être décaissé pour les Etats susceptibles de subir une perte de revenus qui résulte de l’élimination des droits de douane sur les marchandises produites en Afrique. C’est ce qu’a annoncé Wamleke Mene, secrétaire général de la zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) le week-end dernier. Ces fonds vont intervenir directement dans plusieurs secteurs, dont la formation, les unités industrielles et l’achat des dernières technologies.

« Des problèmes de convertibilité de devises font perdre près de cinq milliards Usd à certaines économies africaines. L’Union africaine et Afreximbank travaillent en étroite collaboration pour la mise en place commune du système panafricain de paiement et de règlement (Papss)», a déclaré Wamleke Mene, dans les propos relayés par Financial Afrik.

Il affirme que les ordres de décaissements se feront après les dernières rencontres interventions commerciales. « Plus de ¾ des pays africains ont ratifié cet accord. Mais la plupart demeurent les barrières non tarifaires. Cet accord va faciliter la tâche aux importateurs qui ont du mal à importer en raison des droits et des coûts par leurs gouvernements », a-t-il ajouté.

La zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) est censée instaurer la plus vaste zone de libre-échange au monde, avec 1,2 milliard de personnes. L’idée est d’accroître le commerce intra-africain et d’y développer les richesses. Elle prévoit d’ici 15 ans au maximum la suppression de 90% des taxes douanières sur les biens et les services.

Evodie Koyeni

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -

Latest News

L’Ouganda va financer la construction des routes dans l’Est de la RDC

L’Ouganda va financer la construction des routes dans l’État de la RDC dans le cadre d’une coopération entre les...
- Advertisement -

Autres articles

- Advertisement -