Denis Mukwege: « les massacres se poursuivent au Congo par manque de volonté politique

Lors d’une session de la commission des droits de l’homme du Parlement européen le lundi 31 août, le docteur Mukwege, prix Nobel de la paix congolais estime que sans juger les crimes du passé, les violations des droits de l’homme vont continuer de se multiplier en RDCongo.

Il déplore les faits que des cas de violation des droits de l’homme continuent au Congo.

«Le manque de volonté politique et la realpolitik ont trop longtemps primé sur le besoin et la soif de justice et de vérité. C’est dans ce contexte que les massacres se poursuivent. Cette situation qui fait honte à notre humanité commune ne peut plus durer», observe le docteur Mukwege.

Lire aussi :  Le soutien du Rwanda aux rebelles du M23 est connue (Denis Mukwege)

Pour le Prix Nobel de la paix congolais, cette situation perdure parce que “les bourreaux d’hier se cachent encore au sein des armées et des institutions de la RDC et des pays de la région que ces violations se perpétuent”.

«En moyenne, huit civils sont tués chaque jour dans le cadre des conflits, c’est énorme. Et bien souvent, ce sont les femmes et les enfants qui sont les principales victimes. Jour après jour, mois après mois, année après année, de nouvelles violations des droits humains sont documentées, rapportées et analysées», a indiqué le docteur Mukwege, qui cite le dernier rapport du Bureau des Nations unies aux droits de l’homme de l’Onu.

Lire aussi :  Elections en RDC : Fayulu, Mukwege et Matata exigent la recomposition de la Ceni et de la Cour constitutionnelle

Pour Denis Mukwege, il faut que les crimes des guerres soient jugés, notamment par un tribunal pénal international qu’il appelle de ses voeux.

Les plus lus

Afrique du Sud : l’inflation ralentit en mars, une première depuis le début de l’année

L'inflation a ralenti, en diminuant de 0,3 point pour atteindre 5,3 % pour la première fois depuis de l’année en Afrique du Sud.   D’après l'agence...

RDC : Moussa Mondo écope de 20 ans de prison ferme

Accusé de violences conjugales ayant causé la mort de Khadidja Alisa, son épouse, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures et imam du Conseil chiite...

Libye : l’Envoyé de l’Onu démissionne de son poste

Nommé en septembre 2022, Abdoulaye Bathily, Envoyé des Nations unies en Libye, a démissionné de son poste mardi 16 avril.   Il justifie sa décision par...

Guinée/Football : Werder Brême suspend Naby Keïta jusqu’à la fin de la saison

Naby Keïta, international guinéen, est suspendu par Werder Brême, son club, jusqu’à la fin de la saison sportive pour indiscipline, a annoncé le club...

RDC : Moussa Mondo dans le dur

Soupçonné de violences conjugales ayant causé la mort de Khadidja Alisa, son épouse, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures et Imam du Conseil chiite...

Sur le même thème

RDC : Moussa Mondo écope de 20 ans de prison ferme

Accusé de violences conjugales ayant causé la mort de Khadidja Alisa, son épouse, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures et imam du Conseil chiite...

RDC : nouvelle plainte pour éclaircir les circonstances de la mort de Chérubin Okende

En déposant une nouvelle plainte au parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe ce lundi 15 avril, la famille de Chérubin Okende, ancien...

Le Nigeria récupère 26 millions Usd sur fond d’une enquête contre un ministère

Au Nigeria, la Commission des crimes économiques financiers (Efcc), agence anti-corruption, a, dans un communiqué publié dimanche 14 avril, annoncé avoir vingt-six dollars dans...

Au Comores, des dizaines de personnes s’évadent de prison de Moroni

Ce jeudi 11 avril, des dizaines de prisonniers se sont évadés dans une prison de Moroni, la capitale, selon les autorités comoriennes. Ces détenus ont...

Afrique du Sud/Football : six suspects arrêtés après le meurtre d’un joueur de Kaizer Chiefs

Ce mercredi 10 avril, la police sud-africaine a annoncé avoir arrêté six suspects, une semaine après le meurtre de Luke Fleurs, footballeur qui évoluait...