Des djihadistes tuent près d’une dizaine de soldats tchadiens

Lire aussi

Une dizaine de soldats tchadiens tués. Plusieurs autres blessés. C’est le bilan d’une attaque djihadiste dans la région du lac Tchad, selon un communiqué du porte-parole de la présidence publié mardi 22 novembre.

Un responsable de l’armée, citée par l’AFP sous l’anonymat, fait pourtant état de d’une trentaine de soldats tués. D’après lui, les assaillants sont repartis avec des équipements de leurs victimes, y compris des armes lourdes.

Dépêchée en précurseur pour installer un poste avancé dans l’île de Bouka-Toullorom, une unité de l’armée tchadienne a été prise à partie par des éléments du groupe Boko Haram. Les assaillants ont mené cette incursion au petit matin près de Ngouboua, rapporte le communiqué de la présidence.

Cette attaque intervient dix jours après une tournée du général Mahamat Idriss Déby, président de la transition, dans cette région. En fait, cet assaut confirme la présence encore de djihadistes du groupe Boko Haram dans cette zone.

Aux confins du Tchad, du Niger, du Cameroun et du Nigeria, le lac Tchad est une vaste étendue d’eau et de marécages parsemés de centaines d’îlots dont certains servent de repaire à des groupes très mobiles de Boko Haram et à l’ISWAP dans un paysage qui ne permet pas de déplacer des blindés et des équipements lourds. Et les deux groupes djihadistes s’en prennent régulièrement aux militaires et aux civils.

La Rédaction

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Latest News

Nigeria : des artistes immortalisent les 108 filles disparues de Chibok

Les visages de 108 jeunes filles nigérianes, portées disparues huit ans après leur enlèvement par des insurgés islamistes, ont...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img