En RDC, ouverture du procès de la tentative de coup d’Etat du 19 mai

Ce vendredi 7 juin, le procès de la tentative de coup d’Etat déjouée par l’armée congolaise le 19 mai s’ouvre au tribunal militaire de Kinshasa-Gombe à la prison de Ndolo.

 

Selon une liste figurant sur l’extrait de rôle de cette audience, cinquante-trois prévenus seront sur le banc des accusés, dont Christian Malanga, tué lors de l’intervention de l’armée. Il y a aussi Marcel Malanga, son fils, qui a la nationalité américaine et figure parmi les personnes détenues, de même que deux autres ressortissants américains, l’un connu comme proche de Malanga père et l’autre étant semble-t-il une connaissance du fils. Jean-Jacques Wondo, analyste belgo-congolais sur les questions de sécurité figure aussi parmi les accusés.

 

Ces personnes sont inculpées pour « attentat, terrorisme, détention illégale d’armes et munitions de guerre, tentative d’assassinat, association de malfaiteurs, meurtre, financement du terrorisme ».

Lire aussi :  RDC : la population des gorilles augmente au parc des Virunga

 

Entre-temps, une autre enquête est menée sur des exécutions sommaires qui auraient été commises par des militaires après l’opération. Pour Me Jean-Claude Katende, coordonnateur de l’Association africaine des droits de l’homme (Asadho), ce procès est une opportunité offerte aux Congolais pour connaître la vérité et se faire une opinion sur ce qui s’était passé. Même s’il déplore le fait que la procédure a été conduite dans « une opacité totale ».

 

« Les personnes mises en cause ont été entendues sans être assistées par un avocat. C’est comme si tout avait été fait pour établir leur culpabilité. Nous allons observer le procès pour voir s’il va respecter les principes d’un procès moderne, juste et équitable », a déclaré Me Jean-Claude Katende dans un post sur le réseau social X.

 

Le 19 mai. Ce jour-là, un groupe d’hommes armés conduits par Christian Malanga avaient mené un assaut contre le domicile de Vital Kamerhe, devenu président de l’Assemblée nationale, avant d’investir le palais de la Nation, où se trouvent les bureaux du président Félix Tshisekedi.

Lire aussi :  RDC: Des vendeurs d'eau en sachet plastique mécontents de l’interdiction du Gouverneur

 

Les assaillants s’y étaient filmés en brandissant le drapeau du Zaïre, ancien nom de la RDC du temps de Mobutu, le dictateur renversé en 1997, et en réclamant le départ de l’actuel chef de l’État, au pouvoir depuis 2019 et largement réélu en décembre dernier.

 

Leur aventure s’était arrêtée là, avec l’intervention des forces de sécurité qui, selon l’armée, avaient interpellé une quarantaine d’assaillants et en avaient tué quatre autres, dont leur chef, Christian Malanga, 41 ans, Congolais de la diaspora installée aux États-Unis.

 

La Rédaction

Les plus lus

J.O Paris 2024… (Carnet de Christian Gombo)

Six athlètes congolais, qui sont obligés de vivre l'article 15, l'article qui fait vivre toute une République, l'article que nous avons hérité de papa...

Congo : taux d’analphabétisme élevé chez les demandeurs d’emplois au CHU de Brazzaville

Une enquête de l’Inspection générale de la santé de la République du Congo menée de décembre 2020 à février 2021, en marge des recrutements...

RDC/Exetat 2024 : résultats attendus cette semaine

En RDC, la publication de résultats des Examens d'État édition 2024 doit débuter à partir du 24 juillet, selon l'inspecteur général de l'Education nationale...

RDC : des images choquantes qui lèvent le voile sur les conditions de détention à la prison...

Surpeuplement, maladies, pas d’eau potable… Des images diffusées sur les réseaux sociaux par le journaliste Stanis Bujakera, directeur de publication du site d’information congolais...

En RDC, Félix Tshisekedi appelle le gouvernement Suminwa à l’efficacité

En lançant le séminaire de trois jours du gouvernement dimanche 21 juillet, le président Félix Tshisekedi appelle l’équipe de Judith Tuluka à répondre aux...

Sur le même thème

RDC : des images choquantes qui lèvent le voile sur les conditions de détention à la prison...

Surpeuplement, maladies, pas d’eau potable… Des images diffusées sur les réseaux sociaux par le journaliste Stanis Bujakera, directeur de publication du site d’information congolais...

Au Kenya, la justice prolonge la détention de Jumaisi Khalusha

La détention de Jumaisi Khalusha, soupçonné de plusieurs meurtres, a été prolongée de trente jours par le tribunal de Makadara mardi 16 juillet.   Il s’agit...

Angola : José Filomeno, fils de l’ancien président, de nouveau condamné ?

En Angola, la Cour suprême a confirmé la condamnation de José Filomeno, fils de l’ancien président José Eduardo dos Santos, à 5 ans de...

Tunisie : une éminente avocate critique du président condamnée à un an de prison

Sonia Dahmani, éminente avocate tunisienne connue pour ses critiques à l'égard du président Kaïs Saïed, a écopé d’une peine d’un an de prison.   Sami Ben...

RDC : «il n’y a plus une poursuite contre Salomon Kalonda…» (Hervé Diakiese)

En RDC, la Cour militaire de Kinshasa/Gombe s’est déclaré incompétente à juger Salomon Idi Kalonda, conseiller spécial de Moïse Katumbi, président d’Ensemble pour la...