Est de la RDC : la situation sécuritaire au cœur d’un mini-sommet à l’UA

Médiateur désigné par l’Union africaine, le président João Lourenço tient un mini-sommet sur la situation sécuritaire dans l’est de la RDC, théâtre d’affrontements entre l’armée congolaise et les rebelles du M23, à Addis-Abeba ce vendredi 16 février.

 

C’est une confirmée par Tina Salama, porte-parole du président Tshisekedi. Selon l’agence angolaise de presse, les échanges porteront sur la relance du processus de paix dans la partie orientale de la RDC, en proie à l’instabilité depuis plus de deux décennies, suite au déploiement la mission de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SAMIRDC).

 

La décision de déployer les troupes de la SADC avait été approuvée à Luanda, capitale angolaise, en août dernier.

Lire aussi :  Tension RDC-Rwanda : Kigali accuse Kinshasa d’avoir «fabriqué» le massacre de Kishishe

 

Cette source renseigne que neuf chefs d’Etat doivent y prendre part. Il s’agit de l’Angola, l’Afrique du Sud, le Burundi, la Guinée équatoriale, le Malawi, le Kenya, la RDC, le Rwanda, le Soudan, le Soudan du Sud et de la Tanzanie. Ils se joindront comme invités à l’Ouganda et aux représentants de la Commission de l’organisation panafricaine.

 

La résurgence de la rébellion du M23 a brouillé les relations entre Kinshasa et Kigali, plongeant les deux Etats voisins dans un rapport orageux. Si la RDC accuse le Rwanda de soutenir cette rébellion, Kigali a toujours nié ces accusations. A son tour, il accuse l’armée congolaise de collaborer avec les rebelles FDLR.

Lire aussi :  RDC : des militaires rwandais renforcent-ils le M23 à Kitchanga ?

 

Entre-temps, les pourparlers entre Kinshasa et Kigali piétinent. Sur fond d’une escalade, les deux pays se sont accusés mutuellement de torpiller le processus de Luanda, censé déboucher sur une désescalade.

 

En début de semaine, le Conseil de sécurité des Nations Unies a appelé toutes les parties impliquées à reprendre le dialogue diplomatique pour trouver une solution pacifique à la crise. Pourtant, sur le terrain, les combats se poursuivent autour de la cité de Saké.

 

La Rédaction

Les plus lus

La Russie envoie des instructeurs militaires et un système de défense aérienne au Niger

Après avoir tourné le dos à Paris et à Washington, Niamey mise sur sa coopération avec Moscou qui l’a envoyé des instructeurs militaires et...

RDC : «Semaine de la science et des technologies», pour la promotion de la culture scientifique...

Discours, conférences, expositions... La 11ᵉ édition de la Semaine de la science et des technologies s'est clôturée mercredi 10 avril, à Kinshasa, capitale congolaise.   Il...

RDC/Linafoot : «…même dans la difficulté, nous arrivons à faire la différence» (Lamine N’Diaye)

Après la victoire du TP Mazembe face au FC Les Aigles mercredi 10 avril (0-3), Lamine N'Diaye, entraîneur de Mazembe, a salué la performance...

En Afrique, près de 55 millions de personnes en insécurité alimentaire

Près de 55 millions de personnes souffrent de la faim en Afrique de l'ouest et centrale, ont annoncé les agences humanitaires de l'ONU ce...

Volcan Nyiragongo: Goma ville résiliente se relèvera de cette éruption comme en 2002

« Goma, chef-lieu, capitale du Nord-Kivu, est pour l’est du Congo un gift », annonce d’entrée Yekima de BelArt, artiste musicien congolais, dans son...

Sur le même thème

En Afrique du Sud, la commission électorale demande la conformation de l’éligibilité de Jacob Zuma

Le feuilleton autour de l'éligibilité de l'ancien président sud-africain Jacob Zuma aux législatives du 29 mai à encore rebondi vendredi avec la décision de...

La Russie envoie des instructeurs militaires et un système de défense aérienne au Niger

Après avoir tourné le dos à Paris et à Washington, Niamey mise sur sa coopération avec Moscou qui l’a envoyé des instructeurs militaires et...

RDC : le gouvernement de Judith Suminwa toujours attendu

En RDC, où le gouvernement de Judith Suminwa Tuluka, Première ministre, se fait attendre, les consultations se poursuivent au sein de l’Union sacrée, coalition...

Au Mali, la junte suspend les activités des partis politiques

Mercredi 11 avril, les autorités maliennes ont suspendu, jusqu’à nouvel ordre, les activités de partis et associations politiques. Pourquoi ? Le colonel Abdoulaye Maïga, porte-parole du...

RDC : les propositions de Dédé Watchiba pour accélérer le processus de formation du gouvernement après...

Le professeur Dédé Watchiba, docteur en sciences politiques et administratives, propose des pistes pour accélérer le processus de formation du gouvernement après les élections...