Expulsion des demandeurs d’asile au Rwanda : Kigali «conteste» la décision britannique

Kigali a « contesté » la décision de la Cour suprême britannique confirmant mercredi l’illégalité du projet hautement controversé du gouvernement d’expulser vers le Rwanda les demandeurs d’asile d’où qu’ils viennent, a affirmé à l’AFP la porte-parole du gouvernement rwandais.

« Il s’agit en fin de compte d’une décision qui relève du système judiciaire britannique. Cependant, nous contestons la décision selon laquelle le Rwanda n’est pas un pays tiers sûr pour les demandeurs d’asile et les réfugiés », a déclaré Yolande Makolo.

Les hauts magistrats britanniques avaient rejeté l’appel du gouvernement de Rishi Sunak et jugé que c’est à juste titre que la cour d’appel avait conclu que le Rwanda ne pouvait être considéré comme un pays tiers sûr.

Lire aussi :  Rwanda : Paul Rusesabagina condamné en appel à 25 ans de prison

En matière de droits humains, le Rwanda, dirigé d’une main de fer par Paul Kagame, est régulièrement épinglé pour sa durée répression des oppositions politiques et son non-respect de la liberté d’expression.

« Nous prenons nos responsabilités humanitaires au sérieux et continuons à nous en acquitter », a affirmé Yolande Makolo.

Le chef du principal parti d’opposition, le Parti vert démocrate du Rwanda, Frank Habineza, a de son côté « salué la décision de la Cour suprême du Royaume Uni ». « Nous pensons que des pays comme le Royaume-Uni ne devraient pas transférer leurs obligations au Rwanda », a-t-il poursuivi, affirmant que l’accord ne respectait pas « les droits fondamentaux des demandeurs d’asile ». Le projet avait été annoncé il ya un an et demi, à l’époque sous le gouvernement de Boris Johnson.

Lire aussi :  Rwanda : 30 ans après le génocide, des victimes de viols commencent à trouver la paix

Cet accord, qui court sur une durée de cinq ans, prévoyait que Londres verse en contrepartie à Kigali 140 millions de livres sterling (160 millions d’euros), une somme affectée à l’aide au développement et à la prise en charge des migrants. expulsé, dans l’idée qu’ils s’établissent dans le pays d’Afrique.

Mi-2022, un premier vol avait été annulé après une décision de la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH). Puis fin juin dernier, la cour d’appel de Londres a jugé le projet « illégal », estimant que le Rwanda ne pouvait en l’état être considéré comme un « pays tiers sûr ».

AFP/Sahutiafrica

Les plus lus

Guinée : le FNDC dénonce un «enlèvement» après l’arrestation de Foniké Meunguè et de Mamadou Bah

En Guinée, le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) dénonce un « enlèvement » après l'arrestation d'Oumar Sylla, connu sous le nom de Foniké...

Au Kenya, William Ruto donne un coup de balai dans le gouvernement

Après deux semaines de manifestations sanglantes et meurtrières, le président William Ruto limoge presque tout son gouvernement.   C’est un grand coup de balai. Seuls Rigathi...

RDC/Football : 21 Léopards dames sélectionnés pour affronter le Sénégal en amical

Mercredi 10 juillet, Papy Kimoto, sélectionneur des Léopards dames de la RDC, a dévoilé la liste de vingt-et-un joueuses devant affronter le Sénégal en...

Au Niger, évasion de plusieurs détenus d’une prison de Koutoukale

Jeudi 11 juillet, plusieurs détenus se sont évadés de la prison de haute sécurité de Koutoukale, où sont incarcérés notamment des militants islamistes, selon...

Kenya/Athlétisme : Brigid Kosgei forfait pour les JO de Paris

Blessée, la Kényane Brigid Kosgei, vice-championne olympique en 2021, ne participera pas aux Jeux olympiques de Paris cet été.   La nouvelle est tombée après examen...

Sur le même thème

Au Kenya, Japhet Koome, chef de la police, rend le tablier

Deux semaines après des manifestations sanglantes et meurtrières qui ont secoué le Kenya, Japhet Koome, chef de la police, démissionne de son poste vendredi...

Sénégal : l’ex-parti au pouvoir fustige la gouvernance «sans cap» des nouvelles autorités

Le président Faye, 44 ans, investi le 2 avril, a remporté avec éclat la présidentielle de mars face au candidat du pouvoir, avec la...

Guinée : le FNDC dénonce un «enlèvement» après l’arrestation de Foniké Meunguè et de Mamadou Bah

En Guinée, le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) dénonce un « enlèvement » après l'arrestation d'Oumar Sylla, connu sous le nom de Foniké...

Est de la RDC : Kinshasa appelle à des «sanctions sévères» contre Kigali

Quelques jours après la publication du récent rapport d’un groupe d’experts onusiens sur la situation sécuritaire dans sa partie orientale, Kinshasa appelle à des...

Au Kenya, William Ruto donne un coup de balai dans le gouvernement

Après deux semaines de manifestations sanglantes et meurtrières, le président William Ruto limoge presque tout son gouvernement.   C’est un grand coup de balai. Seuls Rigathi...