Gabon : Washington suspend certains programmes d’aide étrangère après le coup d’État

Mardi 26 septembre, les États-Unis ont suspendu certains programmes d’aide étrangère, dont bénéficie le gouvernement gabonais à la suite du coup d’État contre le président Ali Bongo, selon le département d’Etat américain.

« Le gouvernement américain suspend certains programmes d’aide étrangère profitant au gouvernement du Gabon pendant que nous évaluons l’intervention inconstitutionnelle des membres de l’armée du pays », a déclaré Antony Blinken, secrétaire d’Etat américain.

Cette décision est conforme aux mesures prises par la Communauté économique des États de l’Afrique centrale, l’Union africaine et d’autres partenaires internationaux.

Les États-Unis retiennent l’aide qui pourrait aider le gouvernement gabonais. Mais, ils poursuivent leurs activités opérationnelles dans le pays, notamment les opérations diplomatiques et consulaires en faveur des citoyens américains.

Lire aussi :  Coup au Niger : Vladimir Poutine insiste sur une résolution pacifique de la crise

Au Gabon, des officiers de l’armée ont pris le pouvoir le 30 août dernier, annulant des élections quelques minutes après l’annonce de la victoire du président Ali Bongo, qu’ils jugeaient peu crédible. Ali Bongo dirigeait le pays depuis 2009.

La junte a promis de superviser des élections libres et équitables, mais n’a pas donné de calendrier précis pour leur organisation. L’Union africaine a suspendu l’adhésion du Gabon à la suite de ce coup d’État.

D’après le Premier ministre nommé par la junte, Raymond Ndong Sima, cité par l’AFP au début du mois, une transition de 24 mois vers des élections au Gabon serait « raisonnable » après le coup d’État du mois dernier.

Lire aussi :  Présidentielle au Kenya : Washington appelle au calme

Josaphat Mayi

Les plus lus

DRC Mining Week 2024 : Malia Agency innove avec l’introduction de la « moto électrique » sur le...

En marge de l'événement phare de l'industrie minière congolaise, la DRC Mining Week, organisée du 12 au 14 juin à Lubumbashi, Flavien Bwira, directeur...

RDC/Coupe du Congo : Vita Club, le grand favori de la finale

Qualifié en finale de la 58ᵉ édition de la Coupe du Congo après sa victoire face au FC Tshikas (2-1), l’AS Vita Club est bien...

DRC Mining Week édition 2024 : remédier au manque de capacité énergétique, Kibali Gold Mine livre...

Comment remédier au manque de capacité énergétique ? Jean-Paul Ilunga Mbayo, ingénieur en électricité de Kibali Gold Mine, filière de Barrick Gold, a livré l’expérience...

Que faut-il pour la réussite de la transition en Guinée ?

«Pour que cette transition réussisse, il faudra prioritairement rétablir la justice sociale. La meilleure manière de la rétablir, c’est de faire l’autopsie d’une certaine...

Mali : une coalition d’opposition fait pression à la junte après l’enlèvement d’un activiste

Au Mali, une coalition d'opposants s'est alarmée de l'enlèvement de Yeri Bocoum, activiste, qui a filmé une manifestation à Bamako, par des hommes non...

Sur le même thème

RDC : qui est Anthony Nkinzo, nouveau directeur de cabinet du président Tshisekedi ?

En RDC, Anthony Nkinzo Kamole a été nommé directeur de cabinet du président Tshisekedi, selon une ordonnance lue à la télévision ce jeudi 13...

Mali : une coalition d’opposition fait pression à la junte après l’enlèvement d’un activiste

Au Mali, une coalition d'opposants s'est alarmée de l'enlèvement de Yeri Bocoum, activiste, qui a filmé une manifestation à Bamako, par des hommes non...

En Afrique du Sud, le parti nationaliste zoulou s’allie à l’ANC pour une coalition

Le parti nationaliste zoulou Inkhata (IFP), qui dispose de 17 sièges sur 400 à l'issue des législatives sud-africaines, s'alliera à l'ANC au pouvoir, qui...

Accueil de demandeurs d’asile : quand Kigali accuse le HCR de «mentir»

Alors que l’expulsion de demandeurs d’asile du Royaume-Uni vers le Rwanda inquiète le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, Kigali accuse l’agence onusienne...

Kenya : le gouvernement approuve la vente de ses actions dans six sociétés cotées

Au Kenya, le gouvernement prévoit de vendre ses actions dans six sociétés cotées, dont un cimentier et la bourse des valeurs du pays, a...