Ghana : près de 4.000 personnes déplacées après un raz-de-marais

Lire aussi

Au moins 4000 personnes déplacées depuis le dimanche dernier. Plus de 500 maison détruites. Tel est le bilan d’un raz-de-marais à Volta, région située dans l’est du Ghana. C’est ce qu’a annoncé George Ayisi, porte-parole de l’Organisation nationale de gestion des catastrophes (Nadmo), mercredi 10 novembre. D’après cette source, une école et un cimetière ont été touchés suite à la montée des eaux de la mer.

« C’est le troisième raz-de-marée cette année, mais c’était le plus gros. Cela devient inquiétant », a déclaré George Ayisi dans les propos relayés par l’AFP. Il affirme qu’ils n’avaient pas « connu le raz-de-marais d’une telle ampleur depuis de nombreuses années ». « Le niveau de la mer augmente, c’est certainement lié au changement climatique », a-t-il ajouté.

Le Ghana a lancé un projet de défense maritime pour atténuer les conséquences de la montée des eaux de la mer. Ce projet a consisté à poser des blocs de rochers le long des côtes pour créer des digues. En 2019, ce pays africain a achevé la première phase du projet qui couvre 4,3 kilomètres de côte.

Ravanelly Ntumba

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

RDC : Y’Afrika, l’art au service de l’éducation

Faire du festival Y’Afrika, un lieu de rencontre et de sensibilisation sur les cultures africaines par le biais de...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img