Guerre au Soudan : l’armée pose ses conditions pour un cessez-le-feu

« Il n’y aura aucun processus politique sans un cessez-le-feu signé selon nos conditions », a déclaré le lieutenant-général Shams Eddine Kabashi, numéro deux de l’armée.

 

Et pourtant, les armes continuent de résonner au Soudan, où l’armée et les Forces paramilitaires de soutien rapide s’affrontent depuis avril dernier. Jusque-là, les tentatives de négociation pour un cessez-le-feu n’ont pas abouti. A Kosti, devant la 18ᵉ division d’infanterie de l’armée, le général Shams Eddine Kabashi exige que « les FSR évacuent les zones résidentielles, mais aussi les bâtiments publics et privés pour rejoindre des centres de cantonnement ».

 

Pour lui, il est nécessaire d’établir un accord militaire, intégrant les paramilitaires au sein de l’armée. Pourtant, cette question avait été au centre de la discorde entre le général Abdel Fattah al-Burhan, chef de la junte, et le général Hemedti, son adjoint.

Lire aussi :  Ethiopie : l'armée libère au moins six villes sous menace des bandits en Amahra

 

Eddine Kabashi conditionne le début d’un processus politique par une solution militaire et plaide pour une participation de tous les acteurs. Mais certains partis, comme l’ancien parti au pouvoir NCP, refusent de s’impliquer.

 

L’armée tente de reprendre l’initiative sur le terrain, enregistrant plusieurs succès depuis le début d’une offensive mi-janvier. Le général al-Burhan, chef des forces armées, a également effectué des déplacements à l’étranger pour renforcer ses soutiens internationaux.

 

Ben Tshokuta

Les plus lus

La Russie envoie des instructeurs militaires et un système de défense aérienne au Niger

Après avoir tourné le dos à Paris et à Washington, Niamey mise sur sa coopération avec Moscou qui l’a envoyé des instructeurs militaires et...

RDC : «Semaine de la science et des technologies», pour la promotion de la culture scientifique...

Discours, conférences, expositions... La 11ᵉ édition de la Semaine de la science et des technologies s'est clôturée mercredi 10 avril, à Kinshasa, capitale congolaise.   Il...

RDC/Linafoot : «…même dans la difficulté, nous arrivons à faire la différence» (Lamine N’Diaye)

Après la victoire du TP Mazembe face au FC Les Aigles mercredi 10 avril (0-3), Lamine N'Diaye, entraîneur de Mazembe, a salué la performance...

En Afrique, près de 55 millions de personnes en insécurité alimentaire

Près de 55 millions de personnes souffrent de la faim en Afrique de l'ouest et centrale, ont annoncé les agences humanitaires de l'ONU ce...

RDC : le Pprd dénonce une campagne de diabolisation contre Joseph Kabila

Alors que Joseph Kabila, ancien président, est cité parmi les soutiens de la rébellion de Corneille Nangaa, le Parti du peuple pour la reconstruction...

Sur le même thème

En Afrique du Sud, la commission électorale demande la conformation de l’éligibilité de Jacob Zuma

Le feuilleton autour de l'éligibilité de l'ancien président sud-africain Jacob Zuma aux législatives du 29 mai à encore rebondi vendredi avec la décision de...

La Russie envoie des instructeurs militaires et un système de défense aérienne au Niger

Après avoir tourné le dos à Paris et à Washington, Niamey mise sur sa coopération avec Moscou qui l’a envoyé des instructeurs militaires et...

RDC : le gouvernement de Judith Suminwa toujours attendu

En RDC, où le gouvernement de Judith Suminwa Tuluka, Première ministre, se fait attendre, les consultations se poursuivent au sein de l’Union sacrée, coalition...

Au Mali, la junte suspend les activités des partis politiques

Mercredi 11 avril, les autorités maliennes ont suspendu, jusqu’à nouvel ordre, les activités de partis et associations politiques. Pourquoi ? Le colonel Abdoulaye Maïga, porte-parole du...

RDC : les propositions de Dédé Watchiba pour accélérer le processus de formation du gouvernement après...

Le professeur Dédé Watchiba, docteur en sciences politiques et administratives, propose des pistes pour accélérer le processus de formation du gouvernement après les élections...