Il pleut une colonne de feu sur un quartier surpeuplé de Kinshasa (Carnet de Christian Gombo)

Lire aussi

Il pleut une colonne de feu sur un quartier surpeuplé de Kinshasa ! La fumée partout aveugle et rougit les yeux audacieux qui veulent voir clair dans sa présence! L’air devient irrespirable. Un décor de chaos s’initie déjà. Le temps s’est arrêté brusquement ! Tout brûle !

L’atmosphère devenue lourd asphyxie. Partout ici, le ciel n’est plus clair! Et c’est la débandade ! La faute? Qui d’autres si ce n’est la SNEL avec ses acolytes ! Qui d’autres si ce n’est l’irresponsabilité au sommet de l’Etat. Etat de droit en plus! Puisqu’il faut appeler chaque chatte par son nom, la SNEL est la plus grande coupable.

Heureusement, pour elle, des gens ne vont pas mourir. L’instinct de survie aura sauvé tout le monde. Et pendant que d’autres meurent sans avoir eu une idée de l’électricité, la Société Non Électrifiée avait décidé de gâter ce malheureux quartier par une quantité d’énergie plus que nécessaire. Conséquences : câbles brûlés, calcinés même ! Une avalanche des coups-circuit! Puis le drame …

Tout un quartier qui va en fumée ! Cela n’empêche pas certain juste à côté de fumer une cigarette et d’autres rêvent déjà à la shisha de ce soir.

Au loin, on entend, des sirènes, si ce ne sont pas nos politiciens toujours pressés par le feu de leur entrejambe, ce que ce sont alors nos pompiers. Nos braves citoyens! On ne sait même pas s’ils sont ne fût-ce que déjà payé. Mais bon, on connaît notre pays. Et on peut affirmer sans crainte d’être contredit que beaucoup sont là par hasard comme dans tous les emplois disponibles du pays.

Pour cette fois, ils sont pour une de rares fois ponctuels. Parce que le feu est à son apogée et les risques de perdre toute la commune devient envisageable.

Une fois les soldats du feu sur place, on leur dégage l’espace. On crée un périmètre de sécurité, et vaillamment on nous demande d’être prudent. Waouh! Tout se passe comme dans le film! Tout n’est pas si noir en RDC! Comme un jeune puceau qui vient de croquer la pomme maudite, mon cœur frémit de joie. Quelle première belle expérience!

Pour de vrai, on nous demande s’il y a encore des gens dans ou près de flammes ! Non fort heureusement ! D’un coup booommm ! Une explosion! Une autre explosion s’ensuit! Et pendant qu’on active les différents mécanismes du camion pour arroser les flammes, un seul jet d’eau a vu le jour …puis plus rien. Mais comment ça ! C’est une blague ? Non ! Ce n’est pas une blague! Ce n’est même pas de la fiction! Pendant tout le trajet, l’eau suintait et s’est écoulée à plusieurs goûtes le long de la route. Du coup en face du feu, plus d’eau! C’est là que mon film est devenu un film d’horreur ! Et eux, et nous, nous la population, on a tous fui…

Christian Gombo, Ecrivain

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

RDC : Y’Afrika, l’art au service de l’éducation

Faire du festival Y’Afrika, un lieu de rencontre et de sensibilisation sur les cultures africaines par le biais de...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img