«Je suis indigné. Je me sens trahi par la classe politique ivoirienne, par le régime en place…» (Meiway)

Le 31 octobre prochain, les ivoiriens sont appelés aux urnes pour choisir leur prochain président. Une élection qui suscite beaucoup de tension entre l’opposition qui appelle au boycott et le pouvoir qui tient à organiser la présidentielle. Meiway, artiste musicien ivoirien, appelle la population à sanctionner les politiciens. Dans une interview exclusive à Sahuti Africa, Meiway s’exprime sur les enjeux de la prochaine présidentielle.

Sahuti Africa: Comment vivez-vous les évènements qui se passent en Côte d’Ivoire, votre pays, à l’approche de la présidentielle du 31 octobre prochain?

Meiway: Je suis indigné. Je me sens trahi par la classe politique ivoirienne, par le régime en place. Cette trahison mérite une grande sanction.

SA: Quand vous parlez de sanction, vous faites allusion à quoi?

Meiway: Face à l’entêtement de la classe politique, elle doit être sanctionnée par la population par la désobéissance civile pacifique. Cela jusqu’à ce qu’on puisse avoir en face de nous un mur et nous passerons.

Lire aussi :  La candidature de Ouattara, sujet de discussion avec Macron?
Meiway indigné (@sahutiafrica)

SA: Pensez-vous que vous serez entendu?

Meiway: Visiblement, nous avons en face de nous des politiques qui servent leurs intérêts personnels et pas l’intérêt de la population. Ils s’en foutent du peuple. C’est ce qui se passe. Je l’ai décrié dès les premiers instants. J’ai prévenu que ce qui allait arriver arrivera. On n’a pas encore atteint la vitesse de croisière. Et cela ne va pas tarder.

SA: Face à la persistance du pouvoir d’organiser les élections, les opposants appellent au boycott. Pensez-vous que vous serez entendus? Ou bien l’attitude du pouvoir constitue un risque pour le pays de sombrer dans la violence?

Meiway: C’est déjà arrivé par le passé. Ce n’est pas un fait nouveau. On est préparé à barrer la route au régime actuel. A ce jour, s’il ne nous donne pas le choix, ce ne sera pas bon.

Lire aussi :   Alassane Ouattara remercie les ivoiriens pour sa victoire à la présidentielle

SA: Quel message envoyez vous aux politiciens et à la population?

Meiway: A la classe politique, il n’y a pas vraiment de message. On sait déjà que la Côte d’Ivoire est divisée en deux parties. D’un côté, il y a un clan qui veut aller jusqu’au bout. Mais, il y a de l’autre, l’opposition qui n’a pas dit son dernier mot. Sachez qu’il y a près du 3/4 de la Côte d’Ivoire dans l’opposition. C’est quelque chose de positif que le pouvoir a réussi à faire, réunir les opposants.

Aux Ivoiriens je dis, nous avons rendez-vous avec l’histoire de notre patrie. Cette patrie nous a tout donné et a fait de nous les adultes conscients que nous sommes. Si on est incapable de prendre nos responsabilités et qu’on compte encore sur la communauté internationale, la communauté africaine ou la Cédéao, c’est que nous sommes indignes d’être des fils et des filles de la Côte d’Ivoire.

Jacques Matand’

Les plus lus

Football/C1-CAF : le choc Mamelodi Sundowns-Mazembe délocalisé à Johannesburg

Le choc entre Mamelodi Sundowns de l’Afrique du Sud et TP Mazembe de la RDC, prévu ce samedi 2 mars, a été délocalisé au...

Est de la RDC : le président Tshisekedi attendu à Luanda

Le président Tshisekedi sera reçu par son homologue angolais, João Lourenço, médiateur désigné de l’Union africaine (UA) dans la crise diplomatique entre la RDC...

En Afrique du Sud, le braconnage des rhinocéros augmente en 2023

En 2023, l'Afrique du Sud a enregistré 499 rhinocéros braconnés. Ce qui représente cinquante-et-un de plus que l'année précédente, a annoncé le gouvernement sud-africain...

Guinée : Mamadou Oury Bah, Premier ministre désigné

Mardi 27 février, Mamadou Oury Bah, ancien chef de l'opposition et économiste, a été nommé au poste de Premier ministre par la junte dirigée...

Algérie/Football : Vladimir Petkovic sur le banc des Fennecs ?

A 60 ans, Vladimir Petkovic, technicien croate de Bosnie-Herzégovine naturalisé suisse, pourrait devenir le sélectionneur des Fennecs d'Algérie, selon la presse algérienne.   D'après les informations...

Sur le même thème

Présidentielle au Sénégal : la date du 2 juin proposée après le dialogue national

Au Sénégal, les participants au dialogue national, voulu par le président Macky Sall, ont proposé la date du 2 juin pour la présidentielle à...

Guinée : Mamadou Oury Bah, Premier ministre désigné

Mardi 27 février, Mamadou Oury Bah, ancien chef de l'opposition et économiste, a été nommé au poste de Premier ministre par la junte dirigée...

Tchad : l’élection présidentielle fixée le 6 mai

Au Tchad, le premier tour de la présidentielle est prévu le 6 mai prochain, selon une annonce de l’Agence nationale de gestion des élections...

En RDC, la Monusco entame son retrait progressif

En RDC, la Mission de l'ONU (Monusco) amorce ce mercredi 28 février son retrait du pays, réclamé par Kinshasa qui la juge inefficace, avec...

Tension RDC-Rwanda : Luanda tente d’obtenir un dialogue direct entre Tshisekedi et Kagame

Après avoir reçu le président Tshisekedi, le président Joao Lourenço, médiateur de l’Union africaine de la crise dans l’est de la RDC, doit échanger...