Jeûne mortel au Kenya : les premiers corps bientôt rendus aux familles

Ce mardi 26 mars, les premiers corps des adeptes d’une secte évangélique au Kenya, dont le pasteur prêchait de jeûner jusqu’à la mort, doivent être rendus aux familles, près d’un an après la découverte des premières victimes.

 

Un total de 429 corps ont été retrouvés depuis le début des fouilles en avril 2023 dans la forêt de Shakahola (sud-est), près de la ville de Malindi, où le pasteur autoproclamé Paul Nthenge Mackenzie prônait de jeûner jusqu’à la mort pour « rencontrer Jésus » avant la fin du monde qu’il annonce pour août 2023.

 

Il aura fallu près d’un an pour identifier les corps grâce à l’ADN. Francis Wanje, professeur de lycée, qui a perdu huit membres de sa famille, a déclaré à l’AFP que quatre avaient été identifiés.

 

La disparition de ses deux petits-enfants avait été le déclenchement de l’enquête et à la découverte des corps à Shakahola. « Nous pensions que le gouvernement pourrait nous aider pour l’enterrement, mais nous avons dû tout organiser nous-mêmes. Payer quatre funérailles n’est pas une chose facile », a-t-il affirmé.

Lire aussi :  Kenya : William Ruto ne fera aucun compromis dans son gouvernement

 

Chauffeur de taxi avant de se proclamer pasteur, Paul Nthenge Mackenzie est en détention depuis le 14 avril, au lendemain de la découverte des premières victimes dans la forêt de Shakahola où se réunissait son « Eglise internationale de Bonne nouvelle ».

 

Les recherches menées dans cette vaste zone de « bush » de la côte kenyane ont depuis permis de découvrir 429 corps dans des tombes ou fosses communes, des décès qui se sont étalés sur plusieurs années.

 

Au moins 35 autres charniers ont été identifiés et de nouvelles exhumations qui devraient bientôt commencer pourraient alourdir le bilan.

 

Les autopsies ont révélé que la majorité des victimes sont mortes de faim. Mais certaines victimes, dont des enfants, ont été étranglées, battues ou étouffées. Les familles des victimes ont dû attendre presque un an, en raison notamment des retards dans les profilages ADN faute de réactifs et d’équipement.

Lire aussi :  Kenya : près de treize morts dans l’explosion d’une camion-citerne

 

La Commission nationale des droits de l’homme du Kenya (KNCHR), un organisme officiel mais indépendant, a déploré la semaine dernière la lenteur du processus et accusé les autorités de retenir les résultats pour des raisons de sécurité.

 

« Cela retarde non seulement la justice, mais viole également leurs droits culturels en vertu de l’article 44 de la Constitution d’entrer leurs proches d’une manière culturellement acceptable et digne », a déclaré la KNCHR dans un rapport. « Les gens sont anxieux et ont besoin de mettre un terme à cette affaire ».

 

Paul Nthenge Mackenzie, en détention depuis le 14 avril 2023, est notamment poursuivi pour « terrorisme », « torture » et « cruauté » sur des enfants.

 

AFP/Sahutiafrica

Les plus lus

RDC : «…le pouvoir ne veut pas que la critique soit sur la place publique» (Bienvenu Matumo)

Bienvenu Matumo, figure du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), accuse le régime du président Tshisekedi de réduire au silence toutes les voix...

En RDC, qu’en est-il du seuil de représentativité féminine dans le gouvernement Suminwa ?

Dévoilé plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le gouvernement de Judith Suminwa Tuluka, Première ministre, comprend 54...

RDC/Linafoot : Mazembe sacré champion

Grâce à sa victoire à domicile face au FC les Aigles du Congo ce mercredi (3-1), le TP Mazembe remporte le championnat congolais pour...

RDC/Élim-Mondial 2026 : début de stage des Léopards à Rabat

Ce mercredi 29 mai, les Léopards de la RDC entament leur stage à Rabat au Maroc pour les préparatifs de la 3ᵉ et 4e  des...

La RDC se réveille avec le nouveau gouvernement

Plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le nouveau gouvernement a été dévoilé ce mercredi 29 mai.   Enfin, l’équipe...

Sur le même thème

Au Nigeria, des hommes armés tuent près de huit personnes

Au moins huit personnes et près de 150 autres enlevées. Tel est le bilan avancé par les autorités lundi 27 mai après une attaque...

Mali : cinq soldats tués dans une attaque d’hommes armés

Au moins cinq soldats de l'armée malienne ont été tués et plusieurs autres blessés, lors d'une attaque des hommes armés, dimanche 26 mai dans...

Une vingtaine de morts dans une attaque d’hommes armés dans le centre du Mali

Une attaque d’hommes armés a fait une vingtaine de morts dans la région de Bandiagara, située dans le centre du Mali, samedi 25 mai,...

RDC/Ituri : l’armée tente de déloger les ADF de leur bastion à Mambasa

Les armées congolaise et ougandaise ont mené, jeudi 23 mai, une opération pour traquer des rebelles ougandais ADF dans le territoire de Mambasa en...

Dans l’est de la RDC, l’armée multiplie des offensives contre les rebelles du M23

L’armée congolaise, appuyée par les Wazalendo, tente de reprendre la main face aux rebelles du M23 et a annoncé avoir récupéré des localités dans...