La Banque mondiale suspend son financement en Ouganda

Suite à la promulgation de la loi anti-homosexualité, considérée comme l’une des plus répressives au monde en Ouganda, la Banque mondiale a suspendu son financement en Ouganda.

« Aucun nouveau financement public pour l’Ouganda ne serait présenté à notre conseil d’administration dans ces conditions », a souligné cette institution financière mondiale. Selon un communiqué, la Banque mondiale estime que ce texte va fondamentalement à l’encontre « de ses valeurs ».

« Nous pensons que notre objectif d’éradication de la pauvreté dans une planète vivable n’est atteignable que s’il inclut tout le monde, quelle que soit l’ethnie, le genre ou l’orientation sexuelle. Cette loi remet en question ces efforts », a-t-elle justifié sa décision.

Lire aussi :  COVID-19 : les Émirats arabes unis ferment ses frontières avec trois États africains

Cette suspension de financement de la banque mondiale en Ouganda intervient après que plusieurs membres du Congrès américain ont appelé le président de la Banque mondiale Ajay Banga à suspendre tout prêt actuel et à venir à destination du pays, tant que la loi anti-homosexualité n’était pas retirée.

Le président Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 37 ans, a promulgué la loi anti-homosexualité le 29 mai dernier. Ce qui suscite l’indignation d’organisations de défense des droits humains et de nombreux pays occidentaux. Malgré la pression, le chef de l’Etat ougandais a assuré que personne ne pourra changer cette décision.

Cette loi anti Lgbt prévoit de lourdes peines pour les personnes ayant des relations homosexuelles et faisant la promotion de l’homosexualité. Un crime d’homosexualité aggravé est passible de la peine de mort, une sentence qui n’est toutefois plus appliquée depuis des années en Ouganda.

Lire aussi :  Instabilité dans l’est de la RDC : «…la force régionale de l’EAC peut vaincre le M23 en un jour» (Armée ougandaise)

Mervedie Mikanu

Les plus lus

Afrique du Sud : l’inflation ralentit en mars, une première depuis le début de l’année

L'inflation a ralenti, en diminuant de 0,3 point pour atteindre 5,3 % pour la première fois depuis de l’année en Afrique du Sud.   D’après l'agence...

RDC : Moussa Mondo écope de 20 ans de prison ferme

Accusé de violences conjugales ayant causé la mort de Khadidja Alisa, son épouse, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures et imam du Conseil chiite...

Libye : l’Envoyé de l’Onu démissionne de son poste

Nommé en septembre 2022, Abdoulaye Bathily, Envoyé des Nations unies en Libye, a démissionné de son poste mardi 16 avril.   Il justifie sa décision par...

Guinée/Football : Werder Brême suspend Naby Keïta jusqu’à la fin de la saison

Naby Keïta, international guinéen, est suspendu par Werder Brême, son club, jusqu’à la fin de la saison sportive pour indiscipline, a annoncé le club...

RDC : Moussa Mondo dans le dur

Soupçonné de violences conjugales ayant causé la mort de Khadidja Alisa, son épouse, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures et Imam du Conseil chiite...

Sur le même thème

Vers une baisse à 35% de la masse salariale au Kenya ?

Au Kenya, le gouvernement prévoit de réduire la masse salariale de 43% actuellement à 34% d’ici à l’année 2028.   « Il est impératif de mettre...

Libye : l’Envoyé de l’Onu démissionne de son poste

Nommé en septembre 2022, Abdoulaye Bathily, Envoyé des Nations unies en Libye, a démissionné de son poste mardi 16 avril.   Il justifie sa décision par...

Togo : la Cédéao dépêche une mission à Lomé

Une délégation de la Communauté économique des Etats ouest-africains (Cédéao) séjourne à Lomé, capitale du Togo, où la tension monte depuis l'adoption d'une nouvelle...

Au Nigeria, le gouvernement appelé à mettre un terme à l’accord avec Shell sur les droits...

Lundi 15 avril, Amnesty International et d'autres groupes de défense des droits ont appelé le gouvernement nigérian à mettre fin à un accord, visant...

RDC : Judith Suminwa Tuluka en consultations avant la formation du gouvernement

En RDC, Judith Suminwa Tuluka, Première ministre désignée, poursuit les consultations avec les groupements politiques de l’Union sacrée, coalition au pouvoir, alors que son...