La sécheresse pousse 400.000 personnes vers la famine au Madagascar

Lire aussi

400.000 personnes sont sous menace de la famine suite au changement climatique dans le sud du Madagascar, a alerté le Programme alimentaire mondial des Nations unies (PAM) vendredi 25 juin. Lola Castro, directrice régionale du PAM pour l’Afrique australe, affirme que les «Nations unies et le gouvernement malgache vont lancer un appel de fonds d’environ 155 millions USD dans quelques jours pour fournir des aliments vitaux et éviter une famine majeure».

D’après le PAM, «1,14 million de personnes n’ont pas assez de nourriture, dont 14 000 dans des conditions catastrophiques». L’organisation onusienne indique que ce chiffre doublera pour atteindre 28 000 d’ici octobre. Cette situation est provoquée par le changement climatique.

«Des centaines d’adultes et d’enfants étaient décharnés, et des centaines d’enfants n’avaient que la peau sur les os et recevaient un soutien nutritionnel», a déclaré Lola Castro.

«400 000 personnes marchent vers la famine, 14 000 sont dans des conditions proches de la famine et si nous n’agissons pas au plus vite, le nombre de personnes confrontées à la famine atteindra 500 000 dans quelques mois», a déclaré David Beasley, chef du PAM.

Au Madagascar, des personnes font face à une famine-catastrophe humanitaire, dans la classification intégrée de la phase de sécurité alimentaire, alors que le pays ne connait pas un conflit, rapporte Lola Castro.

En mai dernier, les Nations unies a alerté sur la progression de la famine mettant à risque plus d’un million de personnes. Mais l’accès à l’aide reste difficile dans ce pays insulaire de l’Afrique. C’est suite à la pandémie du Coronavirus. Mais aussi aux restrictions prises par les autorités pour endiguer la propagation du COVID-19.

Trésor Mutombo

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

RDC : comment Félix Tshisekedi tente de combler le vide laissé par l’éviction de François Beya ?

Félix Tshisekedi, président congolais, consulte au sein de son administration et auprès de ses partenaires étrangers pour restructurer son...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img