La Tanzanie confirme la première épidémie du virus Marburg

Les autorités sanitaires tanzaniennes ont confirmé les premiers cas de maladie à virus Marburg, selon un communiqué de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) publié mardi 21 mars.

Ce virus a été détecté après des test effectués en laboratoire en raison de cas de décès recensé dans la région de Kagera, située dans le nord-ouest de la Tanzanie.

Selon ce document, le laboratoire public national de la santé de Tanzanie a analysé des échantillons afin de déterminer la cause de la maladie après que huit personnes ont développé des symptômes. Cinq de huit cas, dont un travailleur de la santé, sont décédés. Les trois autres patients sont en cours de traitement. Au total, 161 contacts ont été identifiés et sont suivis, poursuit l’OMS.

Lire aussi :  L’Afrique face à la hausse d’épidémies causées par les animaux

« Les efforts fournis par les autorités sanitaires de la Tanzanie pour établir la cause de la maladie constituent une indication claire de la détermination à riposter efficacement à l’épidémie. Nous travaillons avec le gouvernement pour rapidement étendre les mesures de contrôle afin d’arrêter la propagation du virus et de mettre fin à l’épidémie dès que possible », a déclaré la Dre Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour l’Afrique.

La maladie à virus Marburg est extrêmement virulente et provoque une fièvre hémorragique, avec un taux de mortalité allant jusqu’à 88 %. Le virus appartient à la même famille que celui qui cause la maladie à virus Ebola. La maladie provoquée par le virus Marburg commence soudainement avec une forte fièvre, de sévères maux de tête et malaises.

Lire aussi :  Malawi : l’épidémie de choléra dépasse la barre de 1.000 morts

Il n’existe pas encore de vaccins ou de traitements antiviraux approuvés pour traiter le virus. Néanmoins, des soins de soutien et le traitement de symptômes spécifiques améliorent les chances de survie.

Joe Kashama

Les plus lus

RDC : Moussa Mondo écope de 20 ans de prison ferme

Accusé de violences conjugales ayant causé la mort de Khadidja Alisa, son épouse, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures et imam du Conseil chiite...

Afrique du Sud : l’inflation ralentit en mars, une première depuis le début de l’année

L'inflation a ralenti, en diminuant de 0,3 point pour atteindre 5,3 % pour la première fois depuis de l’année en Afrique du Sud.   D’après l'agence...

Libye : l’Envoyé de l’Onu démissionne de son poste

Nommé en septembre 2022, Abdoulaye Bathily, Envoyé des Nations unies en Libye, a démissionné de son poste mardi 16 avril.   Il justifie sa décision par...

Guinée/Football : Werder Brême suspend Naby Keïta jusqu’à la fin de la saison

Naby Keïta, international guinéen, est suspendu par Werder Brême, son club, jusqu’à la fin de la saison sportive pour indiscipline, a annoncé le club...

RDC : Moussa Mondo dans le dur

Soupçonné de violences conjugales ayant causé la mort de Khadidja Alisa, son épouse, Moussa Mondo, ancien vice-ministre des Hydrocarbures et Imam du Conseil chiite...

Sur le même thème

Les États-Unis lancent un partenariat médical avec des Etats africains

Les États-Unis ont annoncé un nouveau partenariat médical avec une cinquantaine de pays, la plupart situés en Afrique, dans le but de contrer les...

Au Kenya, Moderna suspend les projets de construction d’une usine de fabrication de vaccins

La société américaine Moderna a annoncé la suspension de ses projets de construction d'une usine de fabrication de vaccins au Kenya, à la suite...

Kenya : la grève des médecins prolongée à la troisième semaine

Au Kenya, la grève des médecins des hôpitaux publics pour leur salaire et la formation, a été prolongée jusqu'à la troisième semaine ce mardi...

L’Onu appelle à l’aide urgente face la menace de la famine au Soudan

Face à la famine et le risque de la malnutrition qui menacent au Soudan, déchiré par la guerre, les Nations unies ont appelé à...

Burkina Faso : une épidémie de grippe aviaire signalée à Ouagadougou

Au Burkina Faso, une épidémie de grippe aviaire hautement pathogène H5N1, a été signalé dans une ferme située à Ouagadougou, capitale de ce pays,...