La tension remonte d’un cran entre Rabat et Alger sur fond des biens immobiliers

Alors que l’Algérie dénonce un projet de spoliation de biens appartenant à son ambassade à Rabat, le Maroc rejette « ces accusations infondées ».

 

L’affaire fait grand bruit, mais c’est aussi un nouvel épisode de tensions entre Rabat et Alger, en rupture diplomatie. Tout est parti d’un article publié par le site Maghreb Intelligence vendredi. Selon ce média, le gouvernement marocain a décidé « d’exproprier plusieurs biens immobiliers et fonciers appartenant à l’Etat algérien » à Rabat et ce « pour les besoins d’extension des locaux de services pertinents du ministère des Affaires étrangères à Rabat ».

 

Mais, une source marocaine affirme que « le ministère des Affaires étrangères s’était porté acquéreur, dans le cadre d’un projet d’agrandissement, auprès de l’Algérie en 2022, après le déménagement de l’ambassade, d’un local laissé vacant sur le terrain de cette représentation ».

 

D’après elle, ce n’est pas un sujet que le Maroc en catimini. « Au contraire, en toute transparence et en lien direct avec les autorités algériennes qui ont répondu », a-t-elle confié, citée par l’AFP. Cette source affirme que le Maroc a entrepris des démarches similaires auprès d’autres représentations étrangères du quartier pour agrandir ses locaux.

 

Mais, cette démarche agace Alger. Dans un communiqué, le chef de la diplomatie algérienne a condamné « cette opération de spoliation caractérisée dans les termes les plus énergétiques ».

 

Le gouvernement promet de répondre à « ces provocations par tous les moyens qu’il jugera appropriés ». Il dénonce « une violation inqualifiable du respect et du devoir de protection à l’égard des représentations diplomatiques d’Etats souverains que sanctuarisent tant le droit que la coutume internationale ».

 

Depuis août 2021, l’Algérie a rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc. Alger avait justifié sa décision par une série « d’actes hostiles » de Rabat, notamment le dossier du Sahara Occidental et la normalisation avec Israël. Mais, c’est une décision que le Maroc avait jugée « complètement injustifiée ». Et les relations entre les deux Etats d’Afrique du nord ne ressemblent pas à une histoire d’amour.

 

En fait, Alger est le soutien principal du Front polisario qui dispute, depuis des décennies, avec Rabat le Sahara Occident, considéré comme un territoire non autonome par les Nations unies, en l’absence d’un règlement définitif.

 

La Rédaction

Les plus lus

RDC : «…le pouvoir ne veut pas que la critique soit sur la place publique» (Bienvenu Matumo)

Bienvenu Matumo, figure du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), accuse le régime du président Tshisekedi de réduire au silence toutes les voix...

En RDC, qu’en est-il du seuil de représentativité féminine dans le gouvernement Suminwa ?

Dévoilé plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le gouvernement de Judith Suminwa Tuluka, Première ministre, comprend 54...

RDC/Linafoot : Mazembe sacré champion

Grâce à sa victoire à domicile face au FC les Aigles du Congo ce mercredi (3-1), le TP Mazembe remporte le championnat congolais pour...

RDC/Élim-Mondial 2026 : début de stage des Léopards à Rabat

Ce mercredi 29 mai, les Léopards de la RDC entament leur stage à Rabat au Maroc pour les préparatifs de la 3ᵉ et 4e  des...

La RDC se réveille avec le nouveau gouvernement

Plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le nouveau gouvernement a été dévoilé ce mercredi 29 mai.   Enfin, l’équipe...

Sur le même thème

Burkina Faso : enlèvement du lieutenant-colonel Zoungrana poursuivi pour «tentative de déstabilisation»

Au Burkina Faso, le lieutenant-colonel burkinabè Emmanuel Zoungrana, poursuivi pour des faits présumés de « tentative de déstabilisation » et remis en liberté provisoire mardi, a...

Sénégal : le président Bassirou Diomaye Faye attendu au Mali et au Burkina Faso

Le président Bassirou Diomaye Faye doit se rendre au Mali au Burkina Faso pour une visite officielle ce jeudi 30 mai, selon la présidence...

La RDC se réveille avec le nouveau gouvernement

Plus de cinq mois après l’investiture du président Tshisekedi pour un second mandat, le nouveau gouvernement a été dévoilé ce mercredi 29 mai.   Enfin, l’équipe...

RDC : «…le pouvoir ne veut pas que la critique soit sur la place publique» (Bienvenu Matumo)

Bienvenu Matumo, figure du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), accuse le régime du président Tshisekedi de réduire au silence toutes les voix...

Libye : Mohamed Oun reprend ses travaux après deux mois de suspension

Suspendu temporairement, Mohamed Oun, ministre du Pétrole et du Gaz du gouvernement d'unité nationale de Tripoli, a repris ses fonctions après deux mois de...