La Tunisie refuse l’entrée sur son territoire d’une mission du Parlement européen

Dans une lettre adressée aux membres d’une délégation du Parlement européen, les autorités tunisiennes affirment aux députés de la Commission des Affaires étrangères du Parlement qu’ils ne seront « pas autorisés à entrer sur le territoire national », annoncent des sources européennes ce jeudi 14 septembre.

Ce refus intervient après les critiques d’eurodéputés sur un accord migratoire conclu entre l’UE et Tunis. Cette délégation composée de cinq députés, dont trois Français, devait se rendre à Tunis jeudi « pour mieux se rendre compte de la situation politique actuelle » et faire le point après la signature à la mi-juillet entre l’UE et la Tunisie d’un accord sur les flux migratoires.

« C’est à la fois étonnant et exceptionnel », a réagi le député Mounir Satouri (Verts), interrogé par l’AFP. En refusant l’accès à des députés européens, le président tunisien Kais Saied « se croit autorisé à choisir ses interlocuteurs parmi les Européens et pense qu’il n’a pas besoin des représentants du peuple pour toucher les centaines de millions que lui a promis Mme von der Leyen », s’est-il insurgé.

Emmenée par le député Allemand Michael Gahler (PPE, chrétien-démocrate), elle devait rencontrer des membres de la société civile, des syndicalistes et des représentants de l’opposition tunisienne.

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a cité en exemple mercredi le « partenariat migratoire » conclu entre l’UE et la Tunisie, elle avait d’ailleurs fait le déplacement à Tunis à l’occasion de la signature, accompagnée des chefs de gouvernement italien, Giorgia Meloni et néerlandais Mark Rutte, après une première visite en juin du trio, au cours de laquelle ils avaient proposé ce partenariat.

AFP/Sahutiafrica

Les plus lus

Guinée : le FNDC dénonce un «enlèvement» après l’arrestation de Foniké Meunguè et de Mamadou Bah

En Guinée, le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) dénonce un « enlèvement » après l'arrestation d'Oumar Sylla, connu sous le nom de Foniké...

Au Kenya, William Ruto donne un coup de balai dans le gouvernement

Après deux semaines de manifestations sanglantes et meurtrières, le président William Ruto limoge presque tout son gouvernement.   C’est un grand coup de balai. Seuls Rigathi...

Burkina Faso : quand le capitaine Traoré charge ses voisins ivoirien et béninois

Au Burkina Faso, le capitaine Ibrahim Traoré, chef de la transition, s’est, lors d’un discours devant les forces vives, montré très critique à l’encontre...

Au Niger, évasion de plusieurs détenus d’une prison de Koutoukale

Jeudi 11 juillet, plusieurs détenus se sont évadés de la prison de haute sécurité de Koutoukale, où sont incarcérés notamment des militants islamistes, selon...

Kenya/Athlétisme : Brigid Kosgei forfait pour les JO de Paris

Blessée, la Kényane Brigid Kosgei, vice-championne olympique en 2021, ne participera pas aux Jeux olympiques de Paris cet été.   La nouvelle est tombée après examen...

Sur le même thème

Au Kenya, Japhet Koome, chef de la police, rend le tablier

Deux semaines après des manifestations sanglantes et meurtrières qui ont secoué le Kenya, Japhet Koome, chef de la police, démissionne de son poste vendredi...

Sénégal : l’ex-parti au pouvoir fustige la gouvernance «sans cap» des nouvelles autorités

Le président Faye, 44 ans, investi le 2 avril, a remporté avec éclat la présidentielle de mars face au candidat du pouvoir, avec la...

Guinée : le FNDC dénonce un «enlèvement» après l’arrestation de Foniké Meunguè et de Mamadou Bah

En Guinée, le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) dénonce un « enlèvement » après l'arrestation d'Oumar Sylla, connu sous le nom de Foniké...

Est de la RDC : Kinshasa appelle à des «sanctions sévères» contre Kigali

Quelques jours après la publication du récent rapport d’un groupe d’experts onusiens sur la situation sécuritaire dans sa partie orientale, Kinshasa appelle à des...

Au Kenya, William Ruto donne un coup de balai dans le gouvernement

Après deux semaines de manifestations sanglantes et meurtrières, le président William Ruto limoge presque tout son gouvernement.   C’est un grand coup de balai. Seuls Rigathi...