L’Afrique du Sud fait face à la hausse des prix pendant les vacances

Lire aussi

Ouganda : Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime, torturé en détention (Son avocat)

Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime de Yoweri Museveni, a été torturé pendant son incarcération. C’est ce qu’a indiqué...

Éthiopie : le Tigré confronté à l’épuisement des stocks de denrées alimentaires (ONU)

En Éthiopie, les stocks de denrées alimentaires. Mais aussi du carburant sont complètement épuisés dans la région de Tigré,...

La RDC perd plus de 6 milliards Usd à cause des exonérations douanières (GEC)

En RDC, les exonérations douanières ont causé une perte d’au moins 6,3 milliards Usd aux caisses de l’état entre...

Les consommateurs sud-africains vont être confrontés à un double coût financier au cours de la période des vacances de décembre alors que les fortes augmentations des prix du pétrole et l’inflation croissante des produits alimentaires entrent en vigueur. C’est ce qu’a indiqué l’agence sud-africaine des statistiques (Stats SA) mercredi 1er décembre. Selon Stats SA, l’augmentation du prix du pétrole en Afrique du Sud alimente directement la hausse des coûts de la nourriture et du transport, qui auront tous deux un impact sur les consommateurs pendant les vacances.

« Nous souffrons autant que nous le pouvons. Chaque mois est pire que le précédent, et cela survient à un moment d’autres coûts accrus tels que la récente hausse des taux d’intérêt de 25 points de base, qui rend toutes les formes de crédit encore plus chères, juste au moment où les fêtes de fin d’année se préparent. “, a déclaré Neil Roets, directeur général de Debt Rescue, à un média local.

La récente hausse des prix internationaux du pétrole brut, avec un Brent moyen en moyenne de 82,50 Usd/barils, associée à la forte dépréciation du taux de change du rand à 15,85 rands/dollar a conduit à la dernière révision à la hausse des prix du carburant.

« L’augmentation du prix du carburant intervient dans un contexte de fortes augmentations des coûts des intrants, principalement des engrais, des pesticides et des herbicides, entraînée par une combinaison de pénuries mondiales d’approvisionnement et de l’affaiblissement du taux de change du rand par rapport au dollar américain », a dit Paul Makube, directeur d’une entreprise.

En novembre, le coût moyen du panier alimentaire des ménages a été de 4 272,44 rands, en baisse de 45,11 rands (-1%) par rapport à octobre, selon les sources officielles. La hausse des prix du pétrole a été provoquée par l’annonce de la détection d’une nouvelle variante de Covid-19 dans le pays.

Ali Maliki

- Advertisement -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -

Latest News

Ouganda : Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime, torturé en détention (Son avocat)

Kakwenza Rukirabashaija, écrivain critique au régime de Yoweri Museveni, a été torturé pendant son incarcération. C’est ce qu’a indiqué...
- Advertisement -

Autres articles

- Advertisement -