Le déploiement de la police kenyane en Haïti se précise

Alors que la mission suscite des critiques au Kenya, le président William Ruto rassure sur le déploiement de la police kenyane en Haïti, en proie à la violence des gangs.

 

« Le peuple d’Haïti attend peut-être, par la grâce de Dieu, que probablement d’ici la semaine prochaine ou l’autre semaine, nous envoyions nos policiers pour rétablir la paix », a déclaré William Ruto dans un discours lors d’une visite au centre du Kenya dimanche.

 

Pour le président kenyan, il s’agit « d’une mission pour l’humanité ». Pourtant, l’opposition n’entend de cette oreille. Un petit parti d’opposition a déposé une nouvelle plainte pour tenter de le bloquer. La Haute Cour du Kenya doit examiner cette affaire le 12 juin.

 

Mi-mai, une formation politique d’opposition avait, dans un recours pour empêcher ce déploiement, accusé le gouvernement « d’outrage au tribunal ». La justice a jugé l’opération « inconstitutionnelle, illégale et invalide » le 26 janvier. Mais de son côté, le gouvernement en faisant fi.

Lire aussi :  Le Kenya et les États-Unis signent un accord de défense pour le maintien de paix en Haïti

 

Une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU, en octobre de l’année dernière, a approuvé la mission, mais un tribunal kenyan a retardé le déploiement en janvier.

 

En fait, le Kenya prévoit de déployer 1000 policiers aux côtés du personnel de plusieurs autres pays. Jusque-là, Le Bénin, les Bahamas, le Bangladesh, la Barbade et le Tchad ont exprimé leur volonté de rejoindre la mission que le Kenya entend diriger.

 

Human Rights Watch a fait part de ses préoccupations en matière de droits concernant la mission et de ses doutes sur son financement.
Des groupes de défense des droits ont accusé la police kenyane de recourir à une force excessive et de commettre des homicides illégaux.

Lire aussi :  Un tribunal kenyan prolonge la pause sur le déploiement en Haïti

 

Outre le Kenya, d’autres pays ont exprimé leur volonté de rejoindre la mission, notamment le Bénin, les Bahamas, le Bangladesh, la Barbade et le Tchad.
L’observateur mondial Human Rights Watch a fait part de ses préoccupations en matière de droits concernant la mission et de ses doutes sur son financement.

Des groupes de défense des droits ont accusé la police kenyane de recourir à une force excessive et de commettre des homicides illégaux.

 

Le Haïti souffre depuis des dizaines d’années d’une instabilité politique chronique. Port-au-Prince, la capitale, est à 80% aux mains des bandes criminelles, accusées de nombreuses exactions, en particulier meurtres, violations, pillages et enlèvements contre rançon.

La Rédaction

Les plus lus

J.O Paris 2024… (Carnet de Christian Gombo)

Six athlètes congolais, qui sont obligés de vivre l'article 15, l'article qui fait vivre toute une République, l'article que nous avons hérité de papa...

Congo : taux d’analphabétisme élevé chez les demandeurs d’emplois au CHU de Brazzaville

Une enquête de l’Inspection générale de la santé de la République du Congo menée de décembre 2020 à février 2021, en marge des recrutements...

RDC/Exetat 2024 : résultats attendus cette semaine

En RDC, la publication de résultats des Examens d'État édition 2024 doit débuter à partir du 24 juillet, selon l'inspecteur général de l'Education nationale...

RDC : des images choquantes qui lèvent le voile sur les conditions de détention à la prison...

Surpeuplement, maladies, pas d’eau potable… Des images diffusées sur les réseaux sociaux par le journaliste Stanis Bujakera, directeur de publication du site d’information congolais...

En RDC, Félix Tshisekedi appelle le gouvernement Suminwa à l’efficacité

En lançant le séminaire de trois jours du gouvernement dimanche 21 juillet, le président Félix Tshisekedi appelle l’équipe de Judith Tuluka à répondre aux...

Sur le même thème

En Somalie, les combattants shebab essuient des pertes lourdes à Jubbaland

Alors qu’ils tentaient de prendre le contrôle des bases militaires à Kismayo, ville portuaire située dans l’Etat du Jibbland, Sud de la Somalie, les...

En RCA, l’ONU appelle les autorités à garantir le respect des droits humains dans les prisons

Jeudi 18 juillet, l'Organisation des Nations unies a appelé les autorités à mettre en place des mesures urgentes pour garantir le respect des droits...

RDC/Ituri : quatre civils échappent entre les mains des ADF à Mambasa

Kidnappés, quatre civils ont réussi à s’échapper de mains des combattants présumés des rebelles ADF, affiliés à l’Etat islamique (EI), dans le territoire de...

Est de la RDC : Washington prolonge de la trêve humanitaire de 15 jours

Mercredi 17 juillet, la Maison-Blanche a prolongé de quinze jours la trêve humanitaire dans l'Est de la RDC dans le cadre des efforts visant...

Niger : au moins sept morts dans une attaque d’hommes armés

Des hommes armés ont tué près de sept civils dans la région de Tillabéri, située dans la zone dite de trois frontières entre le...