Le Sénégal renforce le contrôle sanitaire contre le Covid après les décès à La Mecque

Les autorités sénégalaises ont mis en place des tests de dépistage volontaire du Covid-19 et réimposé le port du masque à l’aéroport international à l’arrivée des pèlerins après la mort de nombreux fidèles à La Mecque, ont-elles indiqué lundi.

 

Les autorités soupçonnent qu’un certain nombre de décès ont pour cause une maladie à syndrome respiratoire comme le Covid-19, a dit le ministre de la Santé Ibrahima Sy dimanche lors d’une visite à l’aéroport international de Diamniadio.

 

Le ministre a invoqué les décès survenus à La Mecque. « Au départ, on avait pensé que c’était lié à des vagues de chaleur parce que la température était excessivement élevée, mais on s’est rendu compte qu’il y a un syndrome respiratoire avec les cas de décès », a-t-il dit selon un enregistrement de ses propos diffusé par les médias.

 

« On s’est dit que, probablement, il y a une épidémie de type respiratoire, et il était de notre devoir de pouvoir surveiller les pèlerins au retour en mettant en place un dispositif de dépistage pour tout ce qui est en rapport surtout avec la Covid-19 », a-t-il ajouté.

 

Le ministère de la Santé a indiqué dans un communiqué publié lundi avoir « renforcé le dispositif de surveillance sanitaire aux frontières » aériennes en déployant à l’aéroport une équipe chargée de proposer des tests de dépistage volontaire et d’identifier les pèlerins présentant des syndromes grippaux.

Lire aussi :  Afrique : les décès dus au Covid-19 vont chuter de 94% en 2022 (OMS)

 

Sur 124 tests de diagnostic rapide, 78 ont été positifs au virus du Covid-19, dont 36 ensuite confirmés par tests PCR, technique de référence pour la détection de l’infection, a dit le ministère. « Il n’y a pas à s’alarmer, mais il y a aussi à faire de la prévention », a dit le ministre dimanche.

 

L’Arabie saoudite a indiqué dimanche que 1.301 personnes étaient décédées lors du hajj. L’agence de presse officielle SPA a invoqué le fait que de nombreux fidèles avaient entrepris le grand pèlerinage musulman annuel sans autorisation, et parcouru de longues distances par des chaleurs caniculaires et sans accompagnement approprié.

 

Endémique

 

Le quotidien l’Observateur a fait état de cinq morts parmi les pèlerins sénégalais.

Quelque 12.000 Sénégalais ont été officiellement enregistrés pour faire le hajj. Leur retour s’échelonne entre la fin de la semaine passée et fin juin ou début juillet.

Le Sénégal avait appliqué des contrôles stricts à l’aéroport international contre le Covid-19 après le début de la pandémie il y a quatre ans. Ces mesures ont été levées.

Lire aussi :  Au Sénégal, la pression ne faiblit pas après le report de la présidentielle

 

Depuis la fin de semaine dernière, le port du masque est imposé à l’embarquement des pèlerins, pendant le vol et après l’atterrissage jusqu’à la collecte des bagages, a dit à l’AFP Tidiane Tamba, responsable des relations publiques de l’aéroport.

 

C’est valable pour les passagers voyageant à bord des appareils spécialement affrétés pour le hajj, mais aussi pour les voyageurs en provenance d’Arabie saoudite par les vols réguliers, a-t-il dit.

 

L’aérogare réservé au pèlerinage est désinfecté après les arrivées, a-t-il dit. Le ministère « appelle la population à la vigilance, à la retenue et à plus de sérénité pour éviter une épidémie ». Il préconise que les Sénégalais proches de personnes contaminées renoncent aux fêtes auxquelles donne traditionnellement lieu le retour de pèlerinage de l’un d’eux.

 

Charles Bernard Sagna, médecin-chef du service de contrôle sanitaire de l’aéroport, a expliqué que l’alerte avait été donnée quand l’équipe médicale sénégalaise basée à Djeddah avait fait remonter « un nombre significatif d’affections respiratoires ».

 

« Depuis la fin (de l’urgence sanitaire internationale du) Covid, le Covid reste à l’état endémique au Sénégal, à basse intensité. Notre souci, c’est d’éviter la reprise », a-t-il dit.

 

AFP/Sahutiafrica

 

Les plus lus

J.O Paris 2024… (Carnet de Christian Gombo)

Six athlètes congolais, qui sont obligés de vivre l'article 15, l'article qui fait vivre toute une République, l'article que nous avons hérité de papa...

Congo : taux d’analphabétisme élevé chez les demandeurs d’emplois au CHU de Brazzaville

Une enquête de l’Inspection générale de la santé de la République du Congo menée de décembre 2020 à février 2021, en marge des recrutements...

RDC/Exetat 2024 : résultats attendus cette semaine

En RDC, la publication de résultats des Examens d'État édition 2024 doit débuter à partir du 24 juillet, selon l'inspecteur général de l'Education nationale...

RDC : des images choquantes qui lèvent le voile sur les conditions de détention à la prison...

Surpeuplement, maladies, pas d’eau potable… Des images diffusées sur les réseaux sociaux par le journaliste Stanis Bujakera, directeur de publication du site d’information congolais...

En RDC, Félix Tshisekedi appelle le gouvernement Suminwa à l’efficacité

En lançant le séminaire de trois jours du gouvernement dimanche 21 juillet, le président Félix Tshisekedi appelle l’équipe de Judith Tuluka à répondre aux...

Sur le même thème

Covid-19 : la RDC supprime le test PCR pour les voyageurs

Dans un communiqué de la Régie des voies aériennes, la RDC a annoncé avoir levé toutes les mesures prises à ses postes frontaliers contre...

RDC/Covid-19 : le gouvernement veut lever les mesures de restrictions

En RDC, le Comité multisectoriel de la riposte contre la Covid-19 examine la possibilité de lever les mesures restrictives prises pour stopper la propagation...

Covid-19 : la Côte d’Ivoire rouvre ses frontières terrestres

La Côte d'Ivoire va rouvrir dans la nuit de mercredi à jeudi ses frontières terrestres, fermées depuis mars 2020 et le début de la...

Togo : l’opposition crie au scandale après la révélation d’irrégularités dans la gestion du fonds Covid-19

Au Togo, la Cour des comptes a révélé d’importantes irrégularités dans la gestion du fonds destiné à combattre l'épidémie de Covid-19 et a épinglé...

Covid-19 : le Nigeria redoute une nouvelle vague

Le Nigeria surveille les tendances du Covid-19 dans les pays avec un volume élevé de trafic vers et depuis le pays. C’est ce qu’a...