L’Egypte affiche son soutien dans l’affaire sud-africaine de la CIJ contre Israël

Dimanche 12 mai, l’Egypte a affiché son intention de soutenir officiellement la cause de l’Afrique du Sud devant la Cour internationale de justice contre Israël, alléguant un génocide dans sa guerre contre le Hamas à Gaza.

 

Pretoria a porté son cas devant la CIJ en décembre, appelant le tribunal de l’ONU à ordonner à Israël de suspendre ses opérations militaires à Gaza. Dans son dernier appel devant la CIJ vendredi, l’Afrique du Sud a de nouveau accusé Israël de « violations continues de la convention sur le génocide » et de « mépris » du droit international.

 

L’Egypte a déclaré dimanche que sa décision de soutenir cette affaire intervenait « à la lumière de l’aggravation de la gravité et de l’ampleur des attaques israéliennes contre des civils palestiniens dans la bande de Gaza », selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

 

Il a en outre souligné le fait qu’Israël « cible systématiquement les civils et détruit les infrastructures » et « pousse les Palestiniens au déplacement et à l’expulsion ».

Lire aussi :  Conflit Ethiopie-Soudan : la tension à la frontière s'intensifie

Le Hamas a exprimé son « appréciation » à l’Egypte dans un communiqué dimanche soir, appelant « tous les pays du monde à prendre des mesures similaires pour soutenir la cause palestinienne en se joignant au procès ».

 

L’Afrique du Sud a appelé la plus haute juridiction mondiale à ordonner à Israël de « se retirer immédiatement et de cesser son offensive militaire » à Rafah, la ville la plus au sud de Gaza, où environ 1,5 million de Palestiniens ont été poussés contre la frontière égyptienne.

 

Israël a envoyé lundi des troupes terrestres et des chars dans l’est de Rafah, puis s’est emparé et a fermé le côté palestinien du passage de Rafah avec l’Egypte. Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a déclaré vendredi que Gaza risquait de connaître un « désastre humanitaire épique » si Israël lançait une opération terrestre à grande échelle à Rafah.

 

L’Égypte a été le premier pays arabe à signer un traité de paix avec Israël en 1979 et a joué le rôle de médiateur clé entre les négociateurs israéliens et palestiniens, y compris dans la guerre actuelle.

Lire aussi :  L’Ethiopie n’attendra pas éternellement sur le dossier du Barrage du Nil

 

Il partage également la seule frontière avec la bande de Gaza non contrôlée par Israël, mais a refusé de coordonner l’accès de l’aide via le terminal de Rafah depuis que les forces israéliennes s’en sont emparées.

 

La chaîne de télévision officielle Al-Qahera News a rapporté dimanche qu’une source de haut niveau avait démenti les informations des médias israéliens faisant état d’une « coordination entre Israël et l’Egypte au point de passage de Rafah ».

 

L’Egypte a également lancé des avertissements répétés contre une escalade depuis que les négociateurs d’Israël et du Hamas ont quitté le Caire jeudi après que les pourparlers n’ont pas réussi à parvenir à une trêve.

 

En janvier, la CIJ a appelé Israël à prévenir les actes de génocide suite à la demande initiale d’action internationale de l’Afrique du Sud. Le tribunal a rejeté une deuxième demande sud-africaine de mesures d’urgence suite à la menace israélienne d’attaquer Rafah. L’Afrique du Sud a formulé une nouvelle demande début mars.

 

AFP/Sahutiafrica

 

Les plus lus

Football/CAF-C1 : Al Ahly-Espérance de Tunis à guichets fermés

La Finale retour de la ligue africaine des champions de la Caf entre Al Ahly d'Égypte et l'Espérance Sportive de Tunis, prévue au Caire,...

RDC : appel à la libération d’une militante pro-démocratie et de ses collègues

En RDC, des militants pro-démocratie et des opposants exigent la libération de l’activiste Gloria Sengha Panda, coordonnatrice du mouvement Vigilance Citoyenne (Vici) et de...

Sénégal/Élim-Mondial 2026 : Aliou Cissé dévoile sa liste pour les deux prochaines journées

Pour le choc face à la RDC et à la Mauritanie, Aliou Cissé, sélectionneur des Lions de la Teranga du Sénégal, a dévoilé sa...

Burkina Faso : début d’assises nationales pour décider de la suite de la transition

Ce samedi 25 mai, des assises nationales de deux jours ont débuté au Burkina Faso, pays dirigé par un régime militaire depuis 2022, pour...

Elections en RDC : quel rôle joue le conseiller communal ?

Ce mercredi 20 décembre, les Congolais sont appelés à élire un chef de l’Etat, des députés nationaux et provinciaux ainsi que les conseillers communaux...

Sur le même thème

Afrique du Sud : dernier meeting de l’ANC dans un contexte incertain

L'ANC, au pouvoir en Afrique du Sud depuis trente ans mais fragilisé en amont des législatives mercredi, a tenté de rallier samedi les indécis,...

RDC : appel à la libération d’une militante pro-démocratie et de ses collègues

En RDC, des militants pro-démocratie et des opposants exigent la libération de l’activiste Gloria Sengha Panda, coordonnatrice du mouvement Vigilance Citoyenne (Vici) et de...

Burkina Faso : début d’assises nationales pour décider de la suite de la transition

Ce samedi 25 mai, des assises nationales de deux jours ont débuté au Burkina Faso, pays dirigé par un régime militaire depuis 2022, pour...

Les problèmes de migration et d’infrastructures alimentent la désinformation des sondages en Afrique du Sud

Les propagandistes et les escrocs exploitent la xénophobie et la colère suscitée par les infrastructures défaillantes pour déclencher une vague de désinformation à l'approche...

Tchad : Allamaye Halina, Premier ministre désigné

Au Tchad, l’ambassadeur Allamaye Halina a été nommé Premier ministre jeudi 23 mai, quelques heures après la cérémonie d’investiture du président Mahamat Idriss Déby.   Cette...