Les gestes barrières pas toujours respectés dans les bureaux de vote en Guinée

Lire aussi

Dans les différents bureaux de vote ouverts ce dimanche 18 octobre en Guinée, les mesures barrières n’ont pas toujours été observées. «Dans les bureaux de Conakry, la capitale, les gestes barrières n’ont pas été respectés partout. Pourtant la Commission électorale nationale indépendante avait demandé le respect des gestes barrières», nous confie Baldé Ibrahima qui a fait le tour dans plusieurs bureaux de la capitale.

Cette situation a été observée dans d’autres bureaux à l’intérieur du pays.

«Il n’y avait pas par exemple les kits de lavage de main. D’autres personnes sont venues sans masque et n’ont pas respecté la distance sociale», nous confie Abdoulaye, un autre électeur.

Pour lui, le non-respect de la distanciation sociale peut s’expliquer par le fait  que dans les bureaux de vote, une forte affluence a été constatée.

«Les électeurs se sont déplacés en grand nombre à Conakry. De nos correspondants à l’intérieur du pays, nous avons reçu des informations concordantes faisant aussi état d’une forte affluence», a ajouté Baldé Ibrahima de la radio privé Lynx FM.

Une candidate radiée de la liste comme beaucoup d’électeurs

Malgré l’affluence dans les bureaux de vote, tout les électeurs qui se sont déplacés n’ont pas pu voter. Une fois devant le bureau, “beaucoup d’entre eux n’ont pas retrouvé leurs noms sur les listes et sont rentrés chez eux”.

C’est ce qui est arrivé à Makalé Camara, candidate à la présidentielle en Guinée. Elle a confié que «le président de la CENI lui a dit qu’elle faisait partie des électeurs qui ont été radiés» du fichier électorale.

«Le vote s’est bien déroulé dans l’ensemble. Il n’y a pas eu d’incidents majeurs qui ont été rapportés», précise Baldé Ibrahima de la radio privé Lynx FM.

Jacques Matand’

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

Près de 22 migrants maliens meurent noyés dans un naufrage aux côtes libyennes

Mardi 5 juillet, au moins vingt-deux migrants originaires du Mali, dont trois enfants, ont péri dans un naufrage au...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img