L’Ouganda n’entend pas abroger la loi anti-homosexualité

Alors qu’il est sous pression internationale depuis l’adoption de la loi anti-homosexualité, Kampala a affirmé ne pas vouloir « faire marche arrière » .

 

Henry Okello Oryem, ministre ougandais des Affaires étrangères, critique des restrictions de visa à certains de ses fonctionnaires par les Etats-Unis.

 

« Il ne fait aucun doute que certains groupes aux Etats-Unis et en Occident ont des visées non seulement sur l’Afrique, mais aussi sur l’Ouganda, pour tenter de nous amener à accepter les relations entre personnes de même sexe en utilisant l’aide et les prêts », lâche le chef de la diplomatie ougandaise.

 

Okello affirme qu’aucune aide ne peut changer le programme de développement. « L’Ouganda s’est libéré sans l’aide extérieure de l’Occident », a-t-il ajouté.

Lire aussi :  Ouganda : le gouvernement appelle les élèves enceintes à réintégrer les écoles

 

En juin et novembre, Washington a imposé une première série de restrictions en matière de visas à des responsables ougandais. Les Etats-Unis ont aussi annoncé qu’il retirerait le pays du pacte commercial African Growth and Opportunity Act (AGOA) à partir de janvier 2024.

 

La Banque mondiale a annoncé, en août dernier, suspendre l’octroi de nouveaux prêts à l’Ouganda en raison de cette législation « fondamentalement contraire » aux valeurs défendues par le bailleur de fonds basé aux Etats-Unis.

 

Adoptée en mai dernier, la loi anti-homosexualité prévoit des peines allant jusqu’à la prison à vie pour des relations consenties entre personnes de même sexe. Depuis, l’Ouganda fait face à une pression internationale.

Lire aussi :  L’Ouganda qualifie de «risible» l’avertissement américain aux entreprises

 

La Rédaction

Les plus lus

Kenya/Athlétisme : Kelvin Kiptum, roi du marathon, décoré lors de ses funérailles

Vendredi 23 février, Kelvin Kiptum, détenteur du record du monde de marathon, décédé en début du mois, a été honoré lors de ses funérailles,...

Maroc/Football : Ilias Chair condamné à deux ans de prison

A 26 ans, Ilias Chair, international belgo-marocain, a été condamné à deux ans de prison par le Tribunal correctionnel d’Anvers, dont un an avec...

Tunisie : Moncef Marzouki condamné à 8 ans de prison

Jugé par contumace, Moncef Marzouki, ancien président de la Tunisie, a écopé de huit ans de prison pour atteinte à la sûreté de l’Etat...

RDC : Pool Malebo stand-up comedy, l’humour à couper le souffle

Rires, acclamations, cris, ovations… Le spectacle d’humour « Pool Malebo stand-up comedy » a lancé sa saison dans une ambiance de joie à Kinshasa, capitale congolaise,...

Football/C1-CAF : Mazembe qualifié en quarts de finales

Grâce à sa victoire face à Pyramides FC ce samedi 24 février (3-0), le TP Mazembe valide son ticket pour les quarts de finales...

Sur le même thème

La Cédéao lève des sanctions imposées au Niger

Ce samedi 24 février, la Communauté économique des Etats ouest-africains a levé avec « effet immédiat » des sanctions imposées au Niger depuis le coup d’Etat...

Au Tchad, plus de 10 000 victimes de Hissène Habré commencent à recevoir des indemnisations

Vendredi 23 février, les premières indemnisations ont commencé à être versées aux victimes du régime d'Hissène Habré au Tchad. Après des discussions avec les...

Rwanda: les députés entérinent un projet de loi sur l’accord migratoire avec le Royaume-Uni

Au Rwanda, une majorité absolue de députés ont approuvé un projet de loi, ratifiant un accord migratoire entre le Rwanda et le Royaume-Uni vendredi...

Elections en Afrique du Sud : l’ANC lance sa campagne électorale

Ce samedi 24 février, le Congrès national africain (ANC), parti présidentiel, a lancé sa campagne électorale pour les élections du 29 mai.   Au pouvoir depuis l'avènement...

En Côte d’Ivoire, le président Alassane Ouattara gracie 51 prisonniers après la CAN

Après l’euphorie de la victoire des Eléphants de la Côte d’Ivoire à la CAN, le président Alassane Ouattara a gracié cinquante-un prisonniers, civils et...