L’Union africaine condamne l’arrestation du président Malien et de son premier ministre

Lire aussi

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta et son premier ministre ont été arrêté mardi 18 août par des militaires et acheminés au camp de Kati, à une quinzaine de kilomètres de Bamako.

L’arrestation des militaires ressemble décidément à un push.

Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’Union africaine, a condamné “énergiquement” l’arrestation du président IBK et celle d’autres membres du gouvernement.

Dans la journée de mardi, nous avons tenté de joindre des sources proches du président. Elle confirme l’arrestation du Président et de son Premier Ministre, sans en dire plus.

Une autre source qui affirmait que la situation est calme à Bamako, n’a plus donné suite à nos appels.

En début de soirée, le gouvernement malien a appelé au dialogue et a demandé aux militaires de “faire taire les armes”.

Jacques Matand’

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code

- Advertisement -spot_img

Latest News

RDC : soupçonné de corruption, Vidiye Tshimanga en liberté provisoire

Proche du président Tshisekedi, Vidiye Tshimanga, 45 ans, soupçonné de corruption, est en liberté provisoire depuis mardi 27 septembre,...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img