Lutte contre la Covid-19: Certains Kinois opposés au couvre-feu

«Nous disons « NON » au couvre-feu. J’estime que les mesures prises sont inadaptées à notre pays. Nous sommes un pays pauvre, la population locale de Kinshasa, est plus concentrée dans le petit commerce. Généralement, il y a de ceux qui gagnent de l’argent le soir ou font leurs activités le soir. Alors comment vont-ils survivre avec ce couvre- feu?», demande Andy Zola, étudiant à l’Institut Supérieur et Pédagogique/Gombe.

Sahutiafrica.net a recueilli les avis et réactions de quelques habitants de Kinshasa sur la décision du gouvernement d’instaurer le couvre-feu de 21h à 5h à partir de ce vendredi 18 décembre. Selon les autorités, la mesure vise à lutter contre la propagation de la deuxième vague de la pandémie du coronavirus.

Après l’instauration d’un couvre-feu à Kinshasa, pour lutter contre la nouvelle vague du coronavirus, certains Kinois estiment que cette mesure n’est pas la solution idéale pour la capitale. Ils évoquent les gros embouteillages fréquents à Kinshasa à cause du mauvais état de routes et les difficultés de circulation.

Lire aussi :  Carnet d’adieu pour un frère, un ami (Christian Gombo)

«Le transport en commun est déjà un problème. Ceux qui parcourent des longues distances, avec les embouteillages récurrents que nous vivons chaque jour, comment vont-ils s’en sortir? Nous avons des sérieux problèmes. L’État devrait prendre des résolutions bien adaptées à notre population. Je suggère que le port de masque et le respect de gestes baptistes soient affectifs», a confié un chauffeur de taxi bus rencontré sur le Boulevard du 30 juin.

Un avis bien partagé par Audry Ekanga qui estime que le couvre-feu pourrait créer de troubles dans la population kinoise. Selon ce jeune, « à 21h la plupart des gens sont bloqués dans les embouteillages monstres avec cette histoire de saut de moutons ».

Lire aussi :  Législatives en RDC : début de contentieux électoraux à la Cour constitutionnelle

«L’État congolais doit revoir ces résolutions afin de concilier les vues en ce moment des festivités»suggère Audry.

Par contre, Josiane Efoto, soutient ces nouvelles mesures. D’après lui, le gouvernement a raison d’instaurer ce couvre-feu, car la santé des congolais en dépend.

«C’est une décision salutaire dans la mesure où le pays fait face à une recrudescence de cas de Covid-19. Surtout que la 2eme phase de cette pandémie s’annonce très dangereuse.
Le gouvernement a bien fait d’anticiper, afin de limiter la progression de ce virus à l’échelle nationale pendant la période des festivités de fin d’année» détaille Josiane Efoto.

Inès Kayakumba

Les plus lus

RDC/Football : le président Tshisekedi promet d’honorer Héritier Luvumbu

En RDC, le président Tshisekedi promet d'honorer l'attaquant Héritier Luvumbu, rentré à Kinshasa, capitale congolaise, après avoir résilié son contrat avec un club rwandais...

Kenya/Athlétisme : Kelvin Kiptum, roi du marathon, décoré lors de ses funérailles

Vendredi 23 février, Kelvin Kiptum, détenteur du record du monde de marathon, décédé en début du mois, a été honoré lors de ses funérailles,...

Gabon/Football : Pierre-Emerick Aubameyang dans la légende de la Ligue Europa

Grand artisan de la qualification de l'Olympique de Marseille face au Shakhtar Donetsk au prochain tour de la Ligue Europa (5-3, cumul), Pierre-Emerick Aubameyang,...

Maroc/Football : Ilias Chair condamné à deux ans de prison

A 26 ans, Ilias Chair, international belgo-marocain, a été condamné à deux ans de prison par le Tribunal correctionnel d’Anvers, dont un an avec...

Tunisie : Moncef Marzouki condamné à 8 ans de prison

Jugé par contumace, Moncef Marzouki, ancien président de la Tunisie, a écopé de huit ans de prison pour atteinte à la sûreté de l’Etat...

Sur le même thème

RDC : la peste fait au moins trois morts dans la zone de Rethy en Ituri

Le Dr Dhena Nyiba, médecin directeur de l’hôpital général de Rethy, affirme avoir recensé une dizaine de cas, dont trois décès, de la peste...

Le Niger interdit une application de sensibilisation à la santé sexuelle des femmes

Au Niger, les autorités ont, dans un communiqué publié mercredi 14 février, interdit une application de sensibilisation à la santé sexuelle et reproductive des...

Le Tchad lance la campagne de vaccination contre la rougeole et la fièvre jaune

Les autorités tchadiennes ont donné le coup d'envoi mardi 13 février 2024, à Ndjamena, précisément dans le district de santé de Farcha, d'une campagne...

Dans une Tunisie en crise, le tourisme médical est en pleine santé

Dans une clinique de Tunis, Bintou, 25 ans, est venue du Niger pour une procréation assistée. Plus de deux millions d'étrangers se font soigner...

Après une épidémie dévastatrice, le Zimbabwe lance une campagne contre le choléra

Au Zimbabwe, le gouvernement entend immuniser plus de deux millions de personnes après avoir lancé une campagne de vaccination contre le choléra lundi 29...