Namibie : la Haute cour invalide une loi contre les relations homosexuelles

Ce vendredi 21 juin, le tribunal de grande instance namibien a déclaré inconstitutionnelles deux lois datant de l’ère coloniale qui criminalisaient les actes homosexuels entre hommes, selon la presse locale.

 

Elle indique que cette décision constitue une victoire historique pour la communauté LGBTQ de ce pays d’Afrique australe. Portée par le militant namibien Friedel Dausab, avec le soutien de l’organisation non gouvernementale britannique Human Dignity Trust, ce dernier dit être heureux après cette décision. « C’est un grand jour pour la Namibie. Aimer ne sera plus un crime », a dit Friedel Dausab.

 

D’après Téa Braun, directrice générale du Human Dignity Trust, cette victoire apporte également une énergie renouvelée et indispensable à d’autres efforts de décriminalisation à travers l’Afrique.

Lire aussi :  Covid-19 : le Royaume-Uni met six Etats de l’Afrique australe sur sa liste rouge des voyages

 

Les défenseurs des droits affirment que, même si les condamnations en vertu des lois sur la « sodomie » et les « délits sexuels contre nature » étaient relativement rares en Namibie, elles ont perpétué la discrimination à l’encontre de la communauté LGBTQ et ont fait vivre aux hommes homosexuels la peur d’être arrêtés.

 

La Namibie a hérité de ces lois lorsqu’elle a obtenu son indépendance de l’Afrique du Sud en 1990. C’était bien que les actes homosexuels entre hommes ont été initialement criminalisés sous le régime colonial. En fait, l’Afrique du Sud a depuis décriminalisé les relations sexuelles entre personnes de même sexe.

Lire aussi :  Namibie : Félix Tshisekedi rend hommage à Hage Geingob

 

Si les activités homosexuelles consensuelles sont interdites dans plus de la moitié des 54 pays africains, selon l’ILGA, une organisation internationale de soutien aux droits LGBTQ, l’Afrique du Sud est le seul pays du continent africain à autoriser les couples LGBTQ à adopter des enfants, à se marier et à conclure une union civile.

 

John Nakuta, professeur de droit à l’Université de Namibie, déclare que le gouvernement namibien pouvait faire appel de l’ordonnance du tribunal dans un délai de 21 jours.

 

Josaphat Mayi

Les plus lus

J.O Paris 2024… (Carnet de Christian Gombo)

Six athlètes congolais, qui sont obligés de vivre l'article 15, l'article qui fait vivre toute une République, l'article que nous avons hérité de papa...

Congo : taux d’analphabétisme élevé chez les demandeurs d’emplois au CHU de Brazzaville

Une enquête de l’Inspection générale de la santé de la République du Congo menée de décembre 2020 à février 2021, en marge des recrutements...

RDC/Exetat 2024 : résultats attendus cette semaine

En RDC, la publication de résultats des Examens d'État édition 2024 doit débuter à partir du 24 juillet, selon l'inspecteur général de l'Education nationale...

RDC : des images choquantes qui lèvent le voile sur les conditions de détention à la prison...

Surpeuplement, maladies, pas d’eau potable… Des images diffusées sur les réseaux sociaux par le journaliste Stanis Bujakera, directeur de publication du site d’information congolais...

En RDC, Félix Tshisekedi appelle le gouvernement Suminwa à l’efficacité

En lançant le séminaire de trois jours du gouvernement dimanche 21 juillet, le président Félix Tshisekedi appelle l’équipe de Judith Tuluka à répondre aux...

Sur le même thème

RDC : des images choquantes qui lèvent le voile sur les conditions de détention à la prison...

Surpeuplement, maladies, pas d’eau potable… Des images diffusées sur les réseaux sociaux par le journaliste Stanis Bujakera, directeur de publication du site d’information congolais...

Au Kenya, la justice prolonge la détention de Jumaisi Khalusha

La détention de Jumaisi Khalusha, soupçonné de plusieurs meurtres, a été prolongée de trente jours par le tribunal de Makadara mardi 16 juillet.   Il s’agit...

Angola : José Filomeno, fils de l’ancien président, de nouveau condamné ?

En Angola, la Cour suprême a confirmé la condamnation de José Filomeno, fils de l’ancien président José Eduardo dos Santos, à 5 ans de...

Tunisie : une éminente avocate critique du président condamnée à un an de prison

Sonia Dahmani, éminente avocate tunisienne connue pour ses critiques à l'égard du président Kaïs Saïed, a écopé d’une peine d’un an de prison.   Sami Ben...

RDC : «il n’y a plus une poursuite contre Salomon Kalonda…» (Hervé Diakiese)

En RDC, la Cour militaire de Kinshasa/Gombe s’est déclaré incompétente à juger Salomon Idi Kalonda, conseiller spécial de Moïse Katumbi, président d’Ensemble pour la...