Namibie : le gouvernement prévoit de construire une deuxième usine de dessalement

La Namibie entend construire une deuxième usine de dessalement en janvier de l’année prochaine, soit en 2025, a annoncé le ministre de l’Agriculture mercredi 26 juin.

 

Il indique que l’approbation pour une deuxième usine de dessalement d’une capacité d’environ 20 millions de mètres cubes a été accordée. Selon Calle Schlettwein, ministre de l’Agriculture, de l’Eau et de la Réforme agraire, l’usine devrait être mise en service d’ici début 2027.

 

Ce projet est dans les cartons depuis 1998. Troisième pays mondial de l’exploitation d’uranium représentant 11% de l’approvisionnement mondial, la Namibie connaît une recrudescence des activités d’exploration et d’acquisitions dans le secteur de l’uranium. Après, la demande en eau a augmenté.

 

Les activités d’exploration et d’exploitation minières critiques, les ambitieux plans namibiens en matière d’hydrogène vert, visent la production de 10 à 12 millions de tonnes d’équivalent hydrogène par an d’ici à 2050, en mettant également à rude épreuve les réservoirs d’eau souterrains du pays.

Lire aussi :  Covid-19 : le Royaume-Uni met six Etats de l’Afrique australe sur sa liste rouge des voyages

 

En fait, les mines de la capitale minière de la Namibie, la région d’Erongo, près de la ville côtière de Swakopmund et de la ville portuaire de Walvis Bay, dépendent largement de deux aquifères souterrains et de l’eau dessalée de l’usine de dessalement privée d’Orano, mise en service en 2010.

 

Depuis, des sociétés australiennes, canadiennes et russes se précipitent pour prendre une part dans l’industrie de l’uranium namibienne, attirées par le riche potentiel du pays et les conditions de marché favorables.

 

« Nos plans de développement ambitieux, ainsi que ceux de Walvis Bay et Swakopmund, l’augmentation des activités minières, de la demande industrielle, de l’agriculture et de la production alimentaire, ont poussé la demande projetée au-delà de ce que ces sources peuvent fournir », a déclaré Calle Schlettwein.

Lire aussi :  Namibie : Félix Tshisekedi rend hommage à Hage Geingob

 

L’économie namibienne devrait croître de 3,7 % en 2024. Mais la sécheresse et les interruptions de l’approvisionnement en eau sur la côte présentent des risques importants, selon la banque centrale.

Les sources ont atteint leur limite, fournissant un peu moins de 30 millions de mètres cubes par an. En mai dernier, le président Nangolo Mbumba a déclaré l’état d’urgence national en raison de la pire sécheresse depuis 100 ans.

 

Josaphat Mayi

Les plus lus

J.O Paris 2024… (Carnet de Christian Gombo)

Six athlètes congolais, qui sont obligés de vivre l'article 15, l'article qui fait vivre toute une République, l'article que nous avons hérité de papa...

Congo : taux d’analphabétisme élevé chez les demandeurs d’emplois au CHU de Brazzaville

Une enquête de l’Inspection générale de la santé de la République du Congo menée de décembre 2020 à février 2021, en marge des recrutements...

RDC/Exetat 2024 : résultats attendus cette semaine

En RDC, la publication de résultats des Examens d'État édition 2024 doit débuter à partir du 24 juillet, selon l'inspecteur général de l'Education nationale...

RDC : des images choquantes qui lèvent le voile sur les conditions de détention à la prison...

Surpeuplement, maladies, pas d’eau potable… Des images diffusées sur les réseaux sociaux par le journaliste Stanis Bujakera, directeur de publication du site d’information congolais...

En RDC, Félix Tshisekedi appelle le gouvernement Suminwa à l’efficacité

En lançant le séminaire de trois jours du gouvernement dimanche 21 juillet, le président Félix Tshisekedi appelle l’équipe de Judith Tuluka à répondre aux...

Sur le même thème

DRC Mining Week 2024 : Malia Agency innove avec l’introduction de la « moto électrique » sur le...

En marge de l'événement phare de l'industrie minière congolaise, la DRC Mining Week, organisée du 12 au 14 juin à Lubumbashi, Flavien Bwira, directeur...

DRC Mining Week édition 2024 : remédier au manque de capacité énergétique, Kibali Gold Mine livre...

Comment remédier au manque de capacité énergétique ? Jean-Paul Ilunga Mbayo, ingénieur en électricité de Kibali Gold Mine, filière de Barrick Gold, a livré l’expérience...

L’Égypte veut lancer un appel d’offres pour plus de 15 cargaisons de GNL

L'Égypte prévoit de lancer un appel d’offres pour quinze à vingt cargaisons de gaz naturel liquéfié (GNL) pour couvrir la forte demande estivale à...

Ouganda : le gouvernement en négociation avec Sinohydro sur la ligne électrique vers le Soudan du...

Le gouvernement ougandais est en pourparlers avec la société chinoise Sinohydro Corporation Limited pour le développement d'une ligne de transport d'électricité de 180 millions...

RDC : «Semaine de la science et des technologies», pour la promotion de la culture scientifique...

Discours, conférences, expositions... La 11ᵉ édition de la Semaine de la science et des technologies s'est clôturée mercredi 10 avril, à Kinshasa, capitale congolaise.   Il...