Nigeria : des artistes immortalisent les 108 filles disparues de Chibok

Lire aussi

Les visages de 108 jeunes filles nigérianes, portées disparues huit ans après leur enlèvement par des insurgés islamistes, ont été sculptés dans l’argile. Ceci grâce à la collaboration d’un artiste, d’un groupe de potiers et d’étudiants universitaires, ont annoncé les médias locaux.

L’œuvre d’art, intitulée « Statues Also Breathe » et conçue par l’artiste français Prune Nourry, se compose de 108 têtes d’argile grandeur nature, réalisées par 108 étudiants de tout le Nigeria. Et est exposée dans une galerie d’art de Lagos, indique Reuters.

Les militants de Boko Haram ont enlevé environ 270 adolescentes dans une école de la ville de Chibok, dans le nord-est du pays, en 2014. Depuis lors, environ 160 filles ont été libérées, certaines après des années de captivité.

Boko Haram est une secte islamiste qui sème la terreur dans le nord du Nigeria. Elles revendiquent de nombreux attentats, visant notamment les chrétiens du pays. Ils sont très actifs dans le nord-est du pays depuis des dizaines d’années.

Joe Kashama

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Latest News

L’Érythrée qualifie de « chimère » les accusations de violations des droits de l’Homme au Tigré

Le président érythréen Issaias Afeworki a rejeté jeudi les accusations de violations des droits de l'Homme par son armée...
- Advertisement -spot_img

Autres articles

- Advertisement -spot_img